La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Durandal : La peste brune

DURANDAL - La peste brune

Sword Records, 2005

Thracsh metal, France

Album CD

« Ceci n'est pas un manifeste, ceci est une déclaration de guerre...»: ces premiers mots nous prépare à ce CD, qui est l'album métal (et certainement un peu plus) Français de 2005, explication.

1er méfait : \"Para Bellum\", est à ranger auprès des «Reign in blood », et autres classiques du thrash metal. Tous les ingrédients sont là, un son thrash old school effrayant, une batterie meurtrière, avec sa double pédale et ses roulements de grosse caisse, un refrain qui imprègne vos tissus neurals, et des breaks à méditer: \"Si vis pacem para bellum! Qui veut la paix prépare le guerre\".

2nd méfait : \"La peste brune\", nous propose un titre plus simple mais plus radical, avec l'omniprésence de la batterie nous rappelant une rafale de M16, accompagné de textes militant qui laisseront couler de l'encre. \"La peste brune\", ne vous laissera pas indifférent.

3ème méfait: Le thrash métal a encore de belles heures devant lui, et \"La neige et le sang\" est là pour honorer le genre. Les périples de la division Wallonie comptés à un rythme effréné, sont les seuls mots qui me viennent à l'esprit.
4ème méfait : classique, mais interprété dans toute sa finesse, ce \"Mort dans les Flandres\", me rappelle une horde de barbares accompagnés de leurs chevaux, répandant sur leur passage le néant, et hurlant \"La mort qui rôde sur nos chemins\", à chaque monothéiste décapité.

5ème méfait : Toujours aussi excellent la \"guerre civile\" tant souhaitée, ne pourra se faire que sous les coups de batterie, de Durandal, les massacres perpétués au son des guitares de ces maîtres, et sous le slogan \"Une seule solution ... La guerre civile\".

6ème et 7ème méfaits : Titres plus politiquement corrects, accompagnés l'un et l'autre par d'excellents titres mais qui ne resteront certainement pas dans les annales. \"Requiem pour un toxico\", à propos des Junkies, qui n'ont qu'une place : le cercueil. D'autre part, \"XIII\" me rappelant un \"Diabolus in musica\".

8ème méfait : Enfin \"Nos lois\" qui termine cet album en extase. Ce titre est comme une bûche à la fin d'un repas de Noël, un vomit à la fin d'une cuite, ou tout simplement l'orgasme tant attendu. Hail Thor, nous te rejoindrons au Whalala au côté des guerriers de notre race.

Durandal est le Slayer Français, qui avec cet album a détruit toutes nos espérances, par l'arrivée improbable de ce messie du thrash. Des textes intelligents, un son puissant des compositions excellentes, que demander de mieux? Une reconnaissance, tout simplement.

M.O.I. - 9/10