DURANDAL : Rejoins le côté sombre

DURANDAL - Rejoins le côté sombre

Sword RDS / vigilante records, 1998

Thracsh metal, France

MCD

Il y a une épée, qui est mythique : elle se prénomme Excalibur, euh... pardon Durandal : elle appartenait à Roland, qui a été tué à la bataille de Roncevaux contre les Sarazins et les Basques. Et maintenant la légende est de retour, car toute chose qui prend ce nom devient mythique. C'est ainsi que ce groupe de RAC est devenu aussi populaire que le glaive homonyme, mais bien évidemment seuls les gens "biens" (comprendre ayant une culture Française) connaissent ce groupe, et sa lame. Pour en venir à leur premier méfait, on est déjà surpris du packaging original (vous verrez par vous même si vous arrivez à vous octroyer cette arme!), et le contenu est tout aussi surprenant. Ainsi on débute avec le titre qui porte le même nom que le groupe, rien de tel pour nous mettre en forme, suivi de l'"ange de la mort" (le meilleur titre à mon avis), un titre capable de faire trembler toute une région, un séisme de magnitude 7, où les toits s'effondrent. Le troisième titre nous rappelle leur origine Parisienne, en honneur à leur groupe de football préféré, le RED star, ..., je déconne : le PSG! Un titre qui doit être culte chez tous les hooligans du PSG; croyez-moi, pour les non-footeux, ça ne deviendra jamais une référence, tout au plus une curiosité. Fini d'être déçu, "Darth Vader", en hommage au film de Spielberg, est dans la même veine que les deux premiers titres, c'est du tout bon, même si je n'ai pas compris le message! Et enfin avant de nous quitter, "Le soleil noir", celui qui fait tant parler de lui, résume à lui tout seul ce qu'est DURANDAL, un groupe RAC métal païen qu'il ne faut pas louper, croyez-moi, avec leur speed-thrash old-school, empalé de la guitare corrosive, accompagné de la batterie tamponnante, et de la basse qui rythme le tout, sans oublier la voie rauque du gentleman de service. Maintenant, vous savez ce qu'il vous reste à faire: appeler mamie pour qu'elle vous offre le Mini-CD de Durandal pour la Saint Roland.

M.O.I. - 8/10