La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

11 As In Adversaries : The Full Intrepidd Experience Of Light

11 AS IN ADVERSARIES - The Full Intrepidd Experience Of Light

ATMF, 2010

Avant-garde Metal, France

CD

11 As In Adversaries. Derrière ce nom improbable se planque en réalité deux membres de Glorior Belli, que le monde entier nous envie, soit Infestvws reponsable du chant, des grattes et de la basse et Gionata Potenti pour la batterie.

Ceux qui s'attendent avec \"The Full Intrepid Experience Of Light\", à du Black Metal, comme le pedigree de ses auteurs ou la présence en invité sur 'The Night Scalp Challenger' du jadis si intègre Niklas Kvarforth (Shining), pourraient le laisser suggérer en seront pour leur frais. On en est pourtant loin, seules quelques vocalises écorchées pouvant réellement l'arrimer au metal extrême. Non, cette entité en gestation est un peu à l'image du nom étrange de sa première cuvée. Elle a quelque chose d'une expérience ouverte vers l'Absolu qui a clairement pour but d'épancher la soif de liberté des deux musiciens.

Malgré sa (relative) courte durée, cet album reste difficile à pénétrer, ce qui n'est jamais une mauvaise chose. Il lui faut de longs préliminaires pour enfin écarter les cuisses et permettre à l'auditeur (forcément) intrépide de goûter son intimité humide et sombre. Si le chant pourra évoquer la vague grunge, les motifs progressifs et parfois franchement barrés ('Agitation On The Glorious Theme') empêchent de définir ce Metal qui chevauche de nombreux corps en mouvement.

Insaisissable, 11 As In Adversaries, la ligne droite, préfère toujours la courbe, le chemin de traverse, témoin la longue piste éponyme qu'une chronique entière ne suffirait pas à en décrire tous les recoins, toutes les cavités, dédale ombrageux d'où jaillit par moment des éclairs de beauté tapie derrière la laideur grisâtre enveloppant tel un suaire ce pandémonium halluciné. 'Reckless Beacons Attraction' et plus encore le terminal 'Verses From Which To Whirl' suintent ainsi une tristesse superbe que tissent des riffs émotionnels alimentés au grand Hard Rock.

S'il est permis de douter que The Full Intrepid Experience Of Light trouve son public, pas suffisamment brutal pour les Blackeux purs et durs, trop barré et expérimental pour un public plus large, il n'en demeure pas moins qu'il témoigne de l'esprit d'aventure et d'ouverture de musiciens qui n'ont que faire des étiquettes. Rien que pour cela, ce side-project mérite qu'on s'intéresse à lui.

Childeric Thor - 7/10