La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Abominator : Neutemeron Descent

ABOMINATOR - Neutemeron Descent

Osmose Productions, 2004 a.b.

Death metal, Australie

Album CD

Abominator, voilà un groupe qui, de part son nom, met tout de suite dans l'ambiance ! En tous cas, çà fait plaisir d'avoir des nouvelles de la scène metal australienne, plutôt discrète, DESTROYER666 mis à part. Reste maintenant à voir si cette discrétion était ou non préférable... Bon, autant le dire tout de suite, si tous les groupes sont de la qualité d'Abominator, il est vraiment intolérable qu'ils ne s'exportent pas plus ! Avis aux amateurs de brutalité et de sensations fortes, cet album est fait pour vous ! En fait, cet album me fait irrésistiblement penser à Angel Corpse, groupe dont personne n'avait pris la relève depuis le split... C'est maintenant chose faite et on ne va pas s'en plaindre ! La production est plutôt bonne et très dense, collant parfaitement à l'intensité de la musique d'Abominator. Les Australiens ne laissent aucun répit à l'auditeur qui reçoit en pleine tête des rafales de riffs tous plus puissants et dévastateurs les uns que les autres ! Par contre, l'album atteint trop vite à mon goût sa vitesse de croisière de laquelle il ne décroche jamais. La musique d'Abominator mériterait peut être un peu plus de relief, car elle s'avère ici un peu lassante à la longue. En résumé, on rentre très vite dans cet album, mais on en ressort presque aussi vite, ce qui est très dommage malheureusement. En résumé, cet album satisfera tous les amateurs d'ANGELCORPSE, et même les amateurs de brutalité en général, même s'il ne deviendra un album de chevet que pour les premiers, les seconds pouvant être tentés de le mettre soigneusement de côté après plusieurs écoutes...

Carcharoth - 6/10

Ouf, j'ai l'impression qu'une demi-heure s'est écoulée alors que nous n'en sommes qu'au 4eme morceau. Ca s'annonce plutôt mal pour le combo de crânes rasés d'Abominator (habillés en black metalleux le style est plutôt orienté black-death), et pour cause ils n'arrivent pas a convaincre avec leur alternance peu enthousiaste de taping, riff death, riff black et solo; une batterie molle, trop molle, un double chant death-black commun. Avec des noms de chansons faisant références a des entités sorties de livres d'occultisme de seconde zone, Abominator n'est ni bon ni mauvais mais assez ennuyeux, avec ce genre d'album ils ne feront que les premières parties (enfin esperonS le !), les puristes trouveront en Abominator, un groupe formaté, un groupe dont personne ne peut etre fan tant aucune originalité ne s'en dégage, un groupe qui ne mérite pas de percer ... On se demande alors pourquoi OSMOSE a jugé bon de les signer (il va falloir choisir entre la quantité et la qualité). La production, c'est en effet le seul point fort de ce cd, malgrès que le trop bon discernement des instruments attendrit le tout. Un coup dans l'eau ...

Knakyblaster - 3/10