La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Anthemon : Kadavreski

ANTHEMON - Kadavreski

Thundering, 2006

Dark metal original, France

Album CD

Cela fait plusieurs années que Anthemon fait partie du paysage métallique français, le groupe ayant été fondé en 1998 et ayant également un temps été membre d'une sorte de collectif regroupant les groupes de la scène gothic doom parisienne avec THE OLD DEAD TREE, SYNOPTIA et DYING TEARS. Initialement évoluant dans un gothic doom classique à chant féminin avec quelques voix death sur \"Talvi\" en 2000 et \"Arcanes\" en 2003, le groupe a décidé d'abandonner le chant féminin sur le second album \"Dystopia\" sorti en 2004 estimant que cet élément de leur musique était trop à la mode. On arrive ainsi avec \"Kadavreski\" au troisième album de Anthemon qui décidément cherche encore plus à s'éloigner de son style initial développé pendant ses 5 premières années d'existence. Peut-être le fait que certains membres du groupe participe au projet doom MONOLITHE laisse-t-il la place pour autre chose dans Anthemon? Cet album marque une rupture dans leur carrière. C'est d'ailleurs un album composé d'une manière non traditionnelle. Son titre \"Kadavreski\" est comme le précise le livret une référence explicite à la technique du \"cadavre exquis\" conceptualisée par les surréalistes que Anthemon tente d'appliquer à la musique. Ainsi le principal morceau de cet album de 4 titres pour 44 minutes est un long morceau de 23 minutes du même nom divisé en 5 parties et composé à la manière d'un cadavre exquis. Ainsi les 5 membres du groupe ont chacun composé une partie dans l'ignorance totale de la composition des autres et cela va de même pour le texte. Vous comprendrez que le résultat est quelque chose de pas très accessible au premier abord. Mais indépendamment de cette manière de composer, d'une manière générale la musique de Anthemon s'éloigne ostensiblement du registre du gothic doom, le chant clair adopté dès le précédent album avec ses relents heavy (parfois un peu à la Evergrey, parfois peut-être à la Candlemass \"Chapter VI\" era au mieux) y est pour quelque chose, mais d'une manière générale on a l'impression de ne pas arriver vraiment à cerner ce que propose le groupe. Cela est évidemment volontaire et on comprend bien la démarche de vouloir être créatif; en même temps on ne bascule pas dans l'expérimental du tout, en fait Anthemon incorpore différents styles de metal agencé étrangement. Les changements de rythmes et de mélodies parfois bancales et de parties qui ne se fondent pas les unes dans les autres affluent: quelques voix death, quelques mélodies doom qu'on ne retrouvent pas, des parties dynamiques, des mélodies bancales, des changements de rythmes; c'est bien une démarche de collage qui semble à l'œuvre et même si l'optique de collage du morceau principal y est pour beaucoup, les autres titres sont dans ce même esprit bancal. Au long morceau \"Kadavreski\", je préfère toutefois les trois autres morceaux au format plus classique et mieux structuré comme \"All is cyclical\", notamment avec une voix plus doom / death et des mélodies plus mélancoliques avec un coté Paradise Lost avec à nouveau un coté doom, mais dans l'ensemble on a toujours le sentiment dans les morceaux qu'il y a quelque chose qui cloche dans l'agencement de certains éléments, en tout cas c'est un frein pour ma part à l'émotion qui ne peut être spontanée ici. On notera des textes réfléchis qui là aussi sortent du classique dans leur forme; le texte de \"All is cyclical\" fait un peu penser aux thématiques de MONOLITHE. Au final, un album original mais qui souffre de trop de changements et de sonorités bancales pour être véritablement accrocheur et accessible émotionnellement au premier abord; également, la voix claire part trop dans des sonorités heavy qui charmeront certains et feront à d'autres comme moi regretter le chant féminin que le groupe s'est fait une gloire d'évincer.

Adnauseam - 6,5/10