La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Arch Ennemy : War eternal

ARCH ENNEMY - War eternal

Century média records, 2014

Death mélodique, Suède

disque

Le dernier album d'Arch Ennemy, et le premier avec leur nouvelle chanteuse, j'ai nommé Alissa White-Gulz. Si y a bien une raison pour laquelle je me suis précipité sur cette nouveauté c'est bien celle-là ! Alissa W-G, est l'ancienne chanteuse de The Agonist, elle faisait tout le charme du groupe par sa polyvalence vocale et à quel niveau ! Une voix grave qui titille les chanteurs de deathcore et un chant pas loin de Simone Simon, la chanteuse d'Epica.

Cet album est un mélange subtil de passages puissants et de mélodies très douces. Ce mélange était la recette de The Agonist et va très bien à Alissa ! En revanche ici on martelle plus, pas de voix claire, elle gronde sens cesse de sa voix grave, avec des tons très différents. Et c'est très appréciable de ne pas avoir une voix linéaire. En dehors de ça la musique est super bien construite, on sent que les musiciens ont de l'expérience ! Car cet album reste un album viril et pourtant nombre de passages lourds sont guidés par de très belles mélodies sans pour autant donner un aspect métal symphonique. « On and On » est un très bon exemple, le morceau est très léger, très mélodique et pourtant rien ne nous empêche de penser que ça envoie du bon death, un death calme face à Grave ou autre Morbid Angel certes mais death quand même !

Pas convaincu qu'Arch Ennemy soit toujours un groupe de death ? Alors revenons au début, « War eternal », devrait vous convaincre. Si ce n'est pas encore fait, écoutez plutôt « No more regrets » où la puissance vocale de Alissa est très bien exploitée, ce n'est peut-être pas pour rien car elle a elle-même écrit les paroles.
Justement venons en, et Alissa dans le groupe ? Il se trouve que sa prédicatrice ne les a pas abandonnées. Elle est toujours derrière le groupe pour aider à le manager et guider Alissa dans sa nouvelle carrière au sein d'A-E. Alissa s'est d'ailleurs très bien intégrée car en dehors de la majorité des morceaux et des paroles composées pas Michael Amodt, elle a tout de même écrit 1/3 des paroles. Je ne connais pas particulièrement le passé d'Arch Ennemy, le seul morceau que j'ai écouté était « Will we rise ». Un morceau carrément viril !! Ici, les experts en la matière le seront mieux, mais je n'ai pas l'impression de retrouver ce morceau et encore moins The Agonist. Le groupe a l'air de vouloir aller de l'avant avec un album qui marie très bien le passé des membres du groupe avec l'expérience de la nouvelle.
Un death très bien conçue qui ne donnera pas l'impression d'écouter un énième album du genre sans différence particulière. C'est mélodique, c'est pêchu, ça se rapproche d'un métalcore mais sans une voix claire. Car même dans les passages calmes la voix grave est toujours là.

Un excellent album !!

Leo

LEO - 8/10