La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Atheist Prayer : On construit des lignes qui se brisent à l'horizon

ATHEIST PRAYER - On construit des lignes qui se brisent à l'horizon

Swarm of Nails, 2006

Post core screamo, France

CD

Atheist Prayer est un groupe récent, formé il y a un peu moins d'un an. Un début donc, avec ce première démo Des lignes qui se brisent à l'horizon sortie discrètement sur le label Swarm of Nails Records avec sa centaine d‘exemplaire. Court, il ne comporte que quatres pistes pour un total d'une demi heure. Et pourtant...
Déjà on rentre dans une musique puissante et accrocheuse au possible, celle qu'on se repasserait sans cesse en boucle. Leur premier titre, Nous demandons pardon pour Descartes , ne nous laisse pas le temps de s'acclimater. On monte tout de suite dans des hauteurs d'émerveillement, avec une voix pourtant tant remplie de rage qu'elle nous enfoncerait plus bas que terre. Une osmose totale, une beauté oppressante qui ne cherche qu'à exploser, on le sent bien dans la voix et la passion du chanteur. On enchaîne avec la deuxième compo, La passion est une arme , avec son riff d'accroche agressif qui nous fixe littéralement sur place. Des paroles très profondes, ou l'on retrouvera le titre dans le chant vers la fin du morceau, accompagné d'une intensité extrême et ensorcelante. La troisième piste, La belle inutile , continue de nous faire partager ce même atmosphère. Transporté dans cette musique et ces riffs, avec cette fois-ci une basse plus groom que sur les autres titres, le groupe nous use jusqu'à la limite, l'effondrement. L'ultime chanson, au titre si troublant et évocateur: On construit des lignes qui se brisent à l'horizon , achève l'album, comme une touche finale, plus longue, plus calme qui fait pourtant ressortir encore plus ce sentiment de rage. Encore une fois, le titre fait parti des paroles, et ce passage nous tétanise l'esprit, complètement soumis à la musique.
Le groupe Rennais nous a donc sorti une excellente première galette, qui mérite attention, et dont on attend avec impatience la suite de cet énorme potentiel. On pourrait croire qu'Atheist Prayer manque d'originalité à première vue, avec cette surabondance actuelle de groupe mêlant post-rock/core et screamo et pourtant, en se penchant dessus, une musique à part se livre bel et bien à nous...

Caedes/Anorexorcist - 9/10