La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Atrocia : Dystopia

ATROCIA - Dystopia the Machine Murders

Autoproduction, 2015

Death metal, France

Autoproduction

Amis du death metal bonsoir ! Je ne parlerai pas ici de deathcore, ni de death progr’, ni de tout autre sous-genre de death moderne et cool. Non, car Atrocia, ce n’est pas cela. Atrocia n’est ni plus ni moins qu’un groupe de death brutal dans la plus pure lignée des SUFFOCATION, DEICIDE et autres OBSCENITY, voire RECUEIL MORBIDE (histoire de caser un Français méritant dans le lot). En effet, dans Atrocia, c’est comme dans le cochon, tout est bon ! Après son premier CD de 2012 baptisé Inward Chaos, le gang délivre en cette d’année 2015 ce Dystopia – The Machine Murders. A son écoute, l’auditeur alléché note d’abord le bon gros son lisse et massif qui déménage bien les baffles et les tympans. De la brutalité, mais juste ce qu’il faut ; ce quartette de Saint-Nazaire qui ramone depuis 2003 n’est pas à proprement parler un groupe de brutal death ni de grindcore ; ses rythmiques ne sont pas longues (et chiantes) comme une vieux NAPALM DEATH ou BRUTAL TRUTH. Elles frappent juste comme il faut, parfaitement aérées par d’autres riffs plus reposants et des mélodies harmonisées en quinte bien mystérieuses. Pas comme un MALEVOLENT CREATION… De la technicité, oui, mais sans jamais de démonstration inutile. Fluidité et dynamisme sont la règle à l’image des géniaux New-Yorkais de SUFFOCATION. Côté guturre, ça rappelle franchement la lourdeur grasse de Glenn Benton de DEICIDE. Atrocia est tout simplement un groupe sonnant « old school » qui ne prétend pas révolutionner le genre, tout au moins entretenir la flamme avec un talent certain. Et je ne vous décris pas la tuerie sur scène quand Atrocia est branché, je vous laisse découvrir les vidéos trainant sur le web. Rien à jeter dans ces titres : SUPPORT !

Autocratôr - 08.5/10