La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Bioconflict : Unhealthy

BIOCONFLICT - Unhealthy

Subwawe Records, 2007

Dance metal, France

CD

Quoi de plus subjectif qu'une chronique ? Je vous/me le demande. Ces affreux gaillards de Bioconflict ont frappé à la mauvaise porte, j'en ai bien peur. Par politesse, j'ai (plus ou moins) écouté jusqu'à la fin. Par politesse tout d'abord, le groupe fait quand même la démarche de nous envoyer leur skeud, c'est un minimum. Et puis écouter jusqu'à la fin pour ne pas sortir un avis biaisé, évidemment... C'est donc avec certitude que je peux vous dire que je me suis (bien) fait chier. Sans vous pondre une dissertation, je vais quand même rentrer un peu dans les détails, par politesse, là encore. Les gars se définissent comme de « l'alliage de métal et de rock industriel », une « musique corrosive et novatrice ». Corrosif, pas de problème là-dessus, mes oreilles s'en souviennent encore. Novateur, je suis embêté là par contre. Si je ne devais choisir que deux défauts, je dirai manque d'efficacité et de cohérence. Manque d'efficacité dans le sens ou ça envoie pas le moindre du monde la patate. C'est « fade », les riffs sont plats, la batterie avec son jeu très rock ne fait rien pour arranger. Après, manque de cohérence, c'est flagrant. Entre un passage de piano sur « Border line » dont je me demande encore comment il a pu terminer sur ce morceau, ou, et surtout, des samples parsemés, qui plus est non pas avec parcimonie, tout simplement risible. Le pire coté de l'indus y est développé, incontestablement. Le morceau « Anger », et vraiment ce n'est pour citer que lui, avec son début androïde risible, est difficilement « novateur ». La biographie avait l'air intéressante, le rendu l'est carrément moins. Après - dois-je encore le préciser ? - ce n'est pas ma came ce style de musique, certains « peut être » y trouveront leur compte. Amateur de Zuul FX, X-vision et autres déchets musicales, si vous aimez les trucs encore moins efficaces, cet album est pour vous...

PS : à la rigueur; allez au moins écouter « Crawler », bonne tranche de rigolade assurée. Des réminiscences de musique « dance » fin des années 90 devraient vous revenir, c'était peut être leur dessein après tout...

Caedes - 3,5/10