La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Black Rainbow : Carmina diabolo

BLACK RAINBOW - Carmina diabolo

Longfellow Deeds, 2010

Stoner, Italie

CD/LP

Amoureux des psychotropes, ami des longues étendues sableuses, accroc aux bouteilles de bières tiédasses, descends de ta harley, j'ai un truc pour tes esgourdes. Si les ritals se sont réunis pour se marrer et prendre leur pied, on peut dire que leur entrain est particulièrement communicatif, car leur stoner est un cliché absolument conforme à l'idée que je me fais de cette zique et surtout de ce qu'elle doit faire ressentir. Du pur stoner tournant à la tequila et à la sueur, avec des grosses louches psychédéliques (facette somme toute encore assez sage, mais avec de bonnes pistes à explorer comme dans l'excellent Space kingdom ), une emprunte seventies marquée au fer rouge sur leurs couennes de romains, des traces évidentes de BLACK SABBATH, mais aussi d'autres plus heavy, notamment DEEP PURPLE (le vieux, le très vieux), le tout avec une voix nasillarde rappelant par moment Rob Zombie. De fait, la trame est tout de même archi connue, et ce dès le premier titre avec ces riffs qui tournent de manière convenue. Mais pour mettre en confiance l'auditeur y'a pas mieux. On sait où on va, mais parfois il est dommage que nos trois compères n'explorent pas plus le côté psyché, ou encore qu'il n'y ait pas plus de parties de grattes s'éloignant du riff typiquement rock'n'roll pour livrer des moments monstrueux comme le début de What's in your head , absolument génial ; chose incompréhensible ils repartent d'ailleurs dans une direction qui n'exploitent pas assez l'entrée au milieu du titre. Un peu le travers dans certains titres avec des passages insuffisamment exploités alors qu'il y a quelques moments qui se hissent au-dessus du train train peinard du stoner tranquille. Mais pas encore assez pour faire du groupe un incontournable. Ceci dit on retiendra Himalaya , What's in your head , Return to Volturn et Space Kingdom qui contiennent chacun des parties instrumentales qui se détachent du tronc commun en titillant la psyché. Même basique, le stoner reste une musique qui s'apprécie avec des accessoires à gober, à fumer, à avaler, de quoi libérer l'esprit et le laisser voguer au gré des titres ; Black RainbowS s'avère être dans ce cas un guide de choix.

Dr J. - 7/10