La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Bomb Scare Crew : Autopsy of a monster

BOMB SCARE CREW - Autopsy of a monster

Pervade Productions, 2010

Thrashcore, France

CD

Même si le groupe appelle son style thrash metal, il conviendra de préciser qu'on est loin de celui qui vient d'Allemagne et qu'affectionne les ancêtres en veste à patch. On peut dire que c'est même un autre monde, et que l'appellation serait plus juste en accolant -core, car l'injection de cette dernière influence est patente (voix et rythmiques), et donne même une couleur appréciable à ce thrash là. On sent que le groupe a de la bouteille, autant techniquement que structurellement. Ça joue bien,la production impeccable et surprenante aide bien en cela ; surprenante car la batterie a un grain quasi électronique qui choque de prime abord, mais au fil des écoutes permet d'apprécier plus l'instrument en lui même, car tout est parfaitement audible, chaque son est détaché, donnant par là même un aspect très aéré à la rythmique. Pour le reste, bon équilibre entre grattes et basse, même si cette dernière ne m'a pas parue fondamentale sur le plan mélodique, mais elle contraste agréablement avec la sonorité de la batterie. Ce qui est bizarre par moment, c'est l'injection de sonorités électroniques, qui parfois passent bien ( Rotting chair ), parfois non ( Scarecrow ). Ça reste à la marge, mais ces ajouts, comme celui du synthé sur Scars night ajoutent un plus appréciable et une texture différente, même si c'est encore trop rare pour vraiment être une marque de fabrique. L'album est étonnamment digeste, loin de leurs compères suédois qui matraquent juste par goût de la vitesse, ici l'alternance de parties viriles à d'autres plus mélodiques (mais pas sirupeuses), sans forcément bourrer le cul de l'âne, permettent une écoute aisée et agréable. On sent parfois l'influence énorme de THE HAUNTED ( Absconder ) et de la scène suédoise, mais BSC reste tout de même plus \"fin\" dans sa démarche, et tout à la fois plus viril et plus aéré. D'ailleurs l'impression hardcore a tendance à s'effacer au fil de l'album pour faire place à un metal moderne efficace, avec quelques solii qui dépotent bien ; seules les guitares acoustiques m'ont vraiment parue superflues, même si ça fait toujours plaisir et que ça ajoute à l'ambiance... ok mais pas indispensables. Ça riff sec, ça tabasse souvent, et l'album malgré sa durée de 50 minutes s'enfile (par les oreilles) d'une traite sans déplaisir et offre une belle relecture du \"thrash\" suédois.

Dr J. - 7,5/10