La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Centrifuge : Desolate

CENTRIFUGE - Desolate

Paradise noise records, 2006

Doom metal, USA

Album CD

C'est avec la compilation de PARADISE NOISE RECORDS \"Drowing into sorrow\" que j'avais découvert Centrifuge avec le morceau \"Ethanol\" qui après 3 demos sort enfin son premier album tout à fait dans le style du morceau de la compil. Le doom metal de Centrifuge n'est en rien en rapport avec une formation comme MY DYING BRIDE et autres groupes à l'atmosphère gothique, mélancolique ou poétique. Centrifuge s'inscrit dans l'autre mouvance du doom: celle qui s'inspire de BLACK SABBATH. Il s'agit donc d'une musique lente et lourde, avec un son renfermé, sans tomber du tout dans la lenteur extrême d'un REVERREND BIZARRE, car on est pas du tout dans ce registre non plus, mais plutôt dans un mid-tempo lourd, mais jamais écrasant, qui parfois devient plus groove et psychédélique, sans tomber dans des passages seventies déjantés, et qui peut aussi parfois évolué vers des passages planants qui peuvent faire post-rock. Les morceaux sont particulièrement longs pour ce style de doom puisqu'on a 5 morceaux pour 47mn. La marque indélébile de ce doom sabbathie, c'est cette intonation parfois clairement à la Ozzy dans BLACK SABBATH et qui rappelle ici pas mal celle de COUNT RAVEN, mais qui part quelques rares fois dans un chant agressif et core. Et si la base de Centrifuge est ce doom à la COUNT RAVEN, ou le doom stoner de CATHEDRAL, on est indéniablement dans un prolongement et renouvellement de ce style qui n'avait pas forcément beaucoup évolué, par des morceaux plus longs plus répétitifs, plus progressifs, moins mélodiques, moins frénétiques et déjantés puisque le côté psychédélique est géré différemment, et avec parfois un coté plus urbain, plus froid, plus déshumanisé comme l'exprime la pochette; Centrifuge revendiquerait une influence industrielle de GODFLESH, peut-être est-ce dû à cela, à ce mélange de deux inspirations étranges, toutefois le résultat est quelque chose qui manque d'émotion et d'atmosphère.

Adnauseam - 6/10