La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Claustrophobia : Split

STRIBORG - Split

Finsternis Productions, 2009

Ambient/Black, Chine

CD

Voici le CD parfait pour vous zapper définitivement la joie de vivre en 50 minutes ! Sin-Nanna , l'unique âme pensante de STRIBORG nous propose 3 premiers longs titres qui se situent dans un registre ambient/black des plus macabres. Tout est glacial, monotone et tellement maladif. Riffs simples et hypnotiques soutenus par des parties de synthé instaurant une ambiance vraiment désespérante. Au niveau des vocaux assez discrets, le hurleur me fait vraiment penser à un animal agonisant au bord d'une route après être passé sous les roues d'un 3,5 tonnes. Comment rester de marbre et ne pas avoir la chair de poule devant des morceaux comme Psychic Visions ou encore Telekinetic Trance ?!! Les parties b-à-r plutôt lentes sont en total adéquation avec le style pratiqué. Je suis à 2 doigts de classer cet opus dans l'ambient tellement le climat développé se veut lugubre, glauque et insoutenable. Pour moi, ce musicien est un véritable génie d'art noir. 1ère partie hautement recommandable. Nous passons à Claustrophobia qui nous vient de Chine. Vu le peu de formations chinoises s'exportant à l'étranger, j'ai trouvé judicieux de le souligner. Là-aussi, le seul maitre à bord répondant au nom de Raped Corpse , nous inflige 3 longs titres extrêmement tragiques et funèbres. Même genre de son bien froid et étouffé que son compatriote australien. Par contre, on sent nettement mieux la basse et les compositions sont plus rapides. Les nappes de clavier particulièrement tristes sont aussi plus présentes, et renforces considérablement l'atmosphère aliénante développée. Le chant écorché ressort bien. Par exemple, je dirais que là où STRIBORG se rapproche de XASTHUR vocalement, Claustrophobia aurait plus tendance à lorgner vers TORTURIUM. Bref, je ne vais pas épiloguer pendant 3 plombes pour vous dire que là-encore, c'est du haut niveau. Ce split est un pur joyau UGBM, que je déconseille toutefois aux amateurs de brutalité et aux personnes instables mentalement. Le lay-out et la cover sont malheureusement réduits à leur strict minimum.

Benphegor - 8/10