La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Concubia Nocte : Poslední vlci

Asgard Hass Productions / Eastside, 2016

Pagan black metal, Slovaquie

Split

Les pays de l'Est sont, depuis longtemps, la source de nombreuses galettes de bonne facture. En effet, pour grand nombre de personnes, ces contrées sont synonymes de qualité en matière de black metal. Vérifions alors si le split qui réuni les Slovaques d'AEON WINDS et Concubia Nocte (sorti chez Asgard Hass et Eastside) confirme l'affirmation susmentionnée. En effet, Svarthen œuvrant dans ces deux entités musicales, il est donc relativement intéressant de poser une oreille sur cette galette.

Le CD débute bien évidemment avec une intro, épique mais rien de bien originale. Des nappes de synthé relativement classiques sur fond de léger rythme guerrier... Presque quatre minutes d'intro qui n'apportent pas vraiment grand-chose au reste. Cependant, une fois cela traversé, nous entrons directement dans le vif du sujet avec le morceau The Path of Devouring Flames. Celui-ci débute avec un riff relativement efficace puis se voit relevé, peu à peu, par des touches d'orchestration qui amènent alors un côté ample et dynamique à l'ensemble. Puis, à 1min57, les blasts prennent le dessus. Le morceau fait preuve d'une efficacité redoutable et aurait tout à fait sa place sur une éventuelle setliste. Cette affirmation se voit d'ailleurs confirmée par le riffing très " rock'n roll " qui fait son apparition à 3min20. Ce morceau nous donne alors de fortes attentes pour le reste de cette galette de par sa qualité et son côté très " rentre-dedans ". Malheureusement, les choses ne sont pas exactement comme nous l'attendions. En effet, le titre suivant s'ouvre sur une nappe d'ambiant et nous pourrions espérer que celle-ci soit le prélude d'un titre comme le précédent. Mais non. En effet, sur fond de bruits de hiboux, une guitare acoustique entame alors un interlude aux sonorités de l'Est durant plusieurs minutes, avant de se terminer sur un chœur. Relativement répétitif et n'apportant que peu, ce In Times of Old demeure une belle pièce, mais trop longue (7min25). Puis vint la reprise d'Emperor... Ceux qui me connaissent savent que je n'ai absolument aucune affinité avec ce groupe. C'est donc avec une légère appréhension que je me lance dans ce cover du très célèbre Inno A Satana. Une bonne reprise avec une voix que me semble un tout petit peu trop en retrait. Autre remarque, même si cela relève plus du goût personnel que du jugement purement objectif, une reprise me semble devoir être l'appropriation d'un morceau par un autre groupe, et donc y voir une certaine " touche personnelle ". Hors, ce morceau d'AEON WINDS est très proche de l'original, ce qui n'apporte donc pas grand-chose au morceau. Je le laisse se terminer en sachant que je ne le réécouterai pas. Mais je suis sûr que toute personne appréciant Emperor sera ravie de cette reprise qui garde de nombreuses qualités.

Arrive la fin de la partie d'AEON WINDS est un premier bilan s'impose... La qualité y est, cela est indéniable. Le son, les compositions, la maturité... Tout est réuni. Et pourtant, ça ne prend pas, je n'arrive pas à rentrer dedans. Ma principale critique reste le côté très " décousu ". Je m'explique. Sur les quatre titres présents, nous comptons une intro épique, un titre black metal, un interlude acoustique et une reprise. Nous assistons donc à une palette très large des capacités de la formation, mais cela m'a donné un sentiment de " fourre-tout ". Un manque de cohérence. Je ne dénigre en aucun cas la qualité du travail fourni et des compositions, mais le fait est qu'aucun titre n'est dans la même lancée (quoique le second et la reprise oui, mais j'ai déjà exposé mon avis sur les reprises).

Lançons alors la deuxième partie de ce split, celle de Concubia Nocte. Le premier album Sekerou Peruna a kladivom Thora m'avait bien plu lors de sa sortie en 2008. Mais je vous avoue ne plus avoir posé l'oreille sur cette formation depuis bien 5 ans. Ce fut donc un réel plaisir que de découvrir leur participation à ce CD. A l'instar de leurs compatriotes, la première compo sert aussi d'intro mais dans quelque chose de beaucoup plus sobre et ambiant. Des bruits aquatiques, une légère guitare en fond... Bref, une intro vraiment très bonne et sans fioriture. Puis, le titre Vl?ou krvou débute avec un riffing prenant et une batterie vraiment bien exécutée. Et mon dieu que ce titre est efficace ! La partie qui suit l'interlude à 2min43 donne juste envie de fracasser la mâchoire du voisin. Le deuxième titre se révèle tout aussi bon et nous rassure par rapport aux craintes instaurées par AEON WINDS. Et la suite ne fait que confirmer cette impression. Les même remarques restent alors valables pour les deux titres restants. Rien à dire, le niveau est très très bon.

Vous l'aurez compris, votre serviteur a une nette préférence pour la partie de Concubia Nocte qui se voit être très efficace et vivement recommandée. En somme, ce split possède de nombreuses qualités mais aussi les quelques défauts relevés plus haut. Cependant, il en demeure sans aucun doute un très bon achat et j'en profite alors pour remercier Asgard Hass pour ce cadeau.

Je tiens aussi à féliciter le travail de Folkingrimm Art qui a réalisé la pochette du split... Un artiste talentueux à suivre avec attention.

Onbra.Oscoura - 7/10