La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Cryfemal : Apoteosis Oculta

CRYFEMAL - Apoteosis Oculta

ONIRIC RECORDS, 2007

BLACK METAL, ESPAGNE

CD

J'ai découvert ce groupe Ibérique voilà environ deux ans par la compilation retraçant deux albums ( Raising Deads...Buring Alives et Escula la Muerte Persigue) qui m'avait laissé pantois quant à la violence rythmique et l'agression sonore des guitares. Puis, mon intérêt s'est ensuite portée sur Apotheosis Oculta : Le premier effarement de l'agréable brutalité de la compil fit place aux compositions soignées de l'album ci-dessous chroniqué.
Visiblement, Ebola, seul membre de l'infernale mono-bande, adore se mettre en scène : outre la pochette où il pose en compagnie d'une tête de mort (original !!), l'intérieur est infesté de photos où il est photographié sous toutes les coutures, entre catacombes et cracheur de feu. Le tout est vociféré dans sa langue natale, l'espagnol, ce qui pour moi reste toujours un charme.
Ce qui séduit dès le début est sans nul doute la voix qui n'est pas sans rappeler les Mexicains de Infernal Hate, c'est-à-dire un hurlement déchirant et original, qui colle à l'ambiance de l'album et l'imagerie taphophiliaire que l'infâme se résoud à nous transmettre. Je parlais des compos tout à l'heure et ce n'est pas sans raison. C'est sérieux et soigné, les guitares sont savamment orchestrées dans un conglomérat de riffs surprenant et accrocheurs. La voix par moment amplifiée vient nous émouvoir parce que tout fan de véritable BM se reconnait dans l'oeuvre produite, alternant rapidité et solos bien trouvé. Ebola veut parfois trop en faire avec la boite à rythme avec laquelle il s'amuse beaucoup, même un peu trop, surtout avec le charlé.
Le tout est un volet magistral, qui vaut largement la peine d'être acheté et tenir bonne place dans sa discographie. Je recommanderai pour commencer cet album-ci à ceux qui seraient intrigués, il est à mon sens le plus recherché et le plus abouti.

mönnos - 8/10