DAPNOM : Actes Préalables

DAPNOM - Actes Préalables

Insidious Poisoning, 2007

Dark ambiant, France

Album CD

"Actes préalables" est la première réalisation cd de INSIDIOUS POISONING RECORDS, la première production du label ayant été la précédente réalisation (apparemment la cinquième demo) de DAPNOM "Black abstract expressionism" sortie en mai 2005 sous forme de cassette. Le jeune label marseillais me fait beaucoup penser à la démarche de leurs compatriotes de FLAMME NOIRE mélangeant dans ses productions black metal et dark ambiant. C'est d'ailleurs en même temps que sont sortis NOMMAM ERYTZ et NEKROKAOS , (également un Lp de WOLOK) et on sent bien un profil se dégager de ce jeune label. DAPNOM se rapproche clairement de NOMMAM ERYTZ puisqu'il s'agit ici de dark ambiant, sans élément black metal. On sent cependant très bien l'esprit black metal qui transparaît de ces pièces, le côté très sombre, ténébreux, oppressant, étouffant, glauque, malsain. C'est un peu un retour aux sources, car il fut un temps où la passerelle entre dark ambiant et black metal existait bien, avant que le black metal ne devienne un style de metal extrême parmi d'autres dont on recherche l'aspect violent avant d'y trouver l'expression d'un mal être. On est ici dans le pur dark ambiant, du très lourd puisque sur les 4 pièces musicales, 3 compositions font plus de 20mn pour un total de 78mn; on peut d'ailleurs trouver un bonus de plus de 10mn sur la version vynil sous forme de double LP. Il s'agit donc de longs morceaux, pour un style peu accessible, on est pas dans du mélodique ou dans des ambiances aérienens, ou dans le dark atmosphérique qui véhicule plutôt la mélancolie, ici on est dans quelque chose d'étouffant et de volontairement monotone. Le titre "Actes préalables" veut tout dire: il ne s'agit pas d'une musique à écouter pour se détendre ou d'une musique prête à consommer comme elle vient mais bel et bien d'une expérience. Le label présente cet album comme du "dark meditative and ritualistic terror ambiant"; voilà une très bonne description: le côté méditatif par la longueur des morceaux, l'immersion que cela implique dans notre côté le plus sombre, de la musique rituelle car il y a réellement quelque chose de malsain qui s'en dégage, une répétition qui doit susciter quelque chose, développer un état, quand à l'aspect terreur, il explique bien l'atmosphère oppressante qui s'en dégage et des sonorités produites. Comment décrire concrètement cet album, il s'agit de dark ambiant industriel, DAPNOM ne révolutionne absolument pas les bases du style mais pour être concret, la musique est une musique globalement calme et engourdissante, hypnotique avec des bruits venus des profondeurs, parfois juste un souffle planant, parfois on devine un léger tapement au loin, parfois on entend quelque chose de strident, ou des bruits ressemblant à un écoulement au loin fort d'eau dans une grotte, parfois la musique devient assez bruyante, toujours sur un fond répétitif hypnotique. Un temps on désignait par "black industrial", la musique industrielle très sombre ou rituelle très sombre. Au final, il s'agit comme je l'ai dit d'un album de dark ambiant lourd, c'est-à-dire pas très accessible au premier abord, assez extrême dans son style, volontairement pas aéré. Il semble en tout cas que des formations dark ambiant semblent émerger en France sans révolutionner cependant ce style souvent monotone (l'un des éceuils du style) et peu accessible (on sait au moins que ça ne finira pas en mode) mais en explorant les différents recoins sombres et on ne peut que s'en réjouir.

Adnauseam - 6,5/10