La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Dark Fortress : Eidolon

DARK FORTRESS - Eidolon

Century media, 2008

Black metal, Allemagne

Album CD

Dire que le patronyme dont ce groupe germanique a décidé de s'affubler est cliché n'apporterait rien au débat ; et ce serait occulter une carrière qui commence à être tout à fait honorable depuis 1994, à l'ombre des « grands » du black metal. Ce cinquième assaut voit un changement de vocaliste peu perceptible, quoique plus porté sur les graves ; notons aussi que le guitariste de Celtic Frost joue dans ses rangs. Mais surtout, le groupe reprend un peu du poil de la bébète (cornue) ; Le précédent « Séance » m'avait un peu laissé sur ma faim, avec ces mid tempi atmo et dépressifs. Sans renouer avec la copie conforme d'un Setherial ou d'un Dark Funeral, Dark Fortress (mince, qu'est ce que ce nom ressemble à un autre groupe...) envoie bien la purée avec riffs glaciaux rapides et double-pédale en soutien, judicieusement couplés avec des passages plus heavy, recette qui était la marque de fabrique des productions passées. Parfois, des mélodies simples, ou de discrètes lignes de synthé achèvent de rendre la musique envoutante.
Au niveau textuel, le concept est, encore une fois, fouillé et à contre-courant des clichés black-métalliques : divisé en trois chapitres (initiation/déshumanisation/renaissance), il décrit l'âme humaine confrontée à son double astral, le « Eidolon », à travers un miroir magique...Tom Gabriel Fischer de Celtic Frost intervient même sur quelques titres.
Dark Fortress n'invente plus grand chose, mais il sait rester fidèle et aux bases du BM (plutôt suédois ) des années 1990 tout en proposant sa propre identité. La durée durée généreuse ( pas moins de 69 minutes ) et l'artwork dans ces tons froids dévoilant des silhouettes fantomatiques sont autant d'éléments qui permettent d'identifier dark Fortress.

Autocratôr - 07/10