La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Demilich : 20th Adversary of emptiness

DEMILICH - 20th Adversary of emptiness

Svart records, 2014

Death metal, Finlande

full-length

En ce moment les compil' de trucs introuvables mais cultes à mort pour les initiés se multiplient (Gorement, Utumno...). L'intérêt est que cela permet de mettre la main sur la disco complète de ces groupes dont les prods sont dans le meilleur des cas hors de prix pour ne pas dire introuvables. C'est le cas ici de Demilich. Ces finlandais, acteurs de la vieille scène Death du début des 90's, sont comme leurs confrères de DEMIGOD ou DEPRAVITY restés quelque peu dans l'ombre mais ont bénéficié d'une renommée intarissable dans l'underground. Ce 20th adversary of emptiness , est une compil' sortie par Svart records .

Outre ses titres à rallonge, Demilich se distingue comme ses compatriotes par un Death très lourd, oppressant, ces mélodies malsaines au possible mais surtout, ce guttural si spécial. Ultra grave, très profond, il n'a que peu d'équivalents et fut enregistré sans aucune modification. Remarque récurrente en ce qui concerne le groupe. Fait à préciser également, les groupes finlandais de cette époque ont tendance à rendre leur musique si lourde qu'elle en devient parfois opaque. Demilich sût allier lourdeur et fluidité. Les multiples mélodies, ces notes lugubres, sont enivrantes et tranchantes à souhait. Il est à noter d'ailleurs que ces musiciens ne sont pas réputés pour être des bras cassés et toute leur technique se ressent dans leurs envolées sinistres plutôt complexes. Pour ce qui est des morceaux demo disponibles sur le deuxième disque, ceux-ci ne sont pas très éloignés de ce que le groupe sût faire sur Nespithe. L'enregistrement est d'une très bonne qualité même si un léger défaut est à relever au niveau du chant trop mis en avant lors du mixage.

En résumé, si tu recherches du Death finlandais de bonne qualité ou si tu veux mettre la main sur ces disques dont la procuration n'est pas des plus simples ce skeud est pour toi. Plus encore, l'underground scandinave de l'époque recèle de perles comme celles-ci dont le faible pressage fut vite épuisé malgré le statut de chefs d'œuvres pour les inconditionnels du genre. Tout comme GOREMENT, UTUMNO, ou DEPRAVITY, cette compil' est plus que bienvenue.

Jo - 9