La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

DIAMOND EYED PRINCESS : Korlgueläal

DIAMOND EYED PRINCESS - Korlgueläal

Northern Silence Productions, 2011

Black-Metal Médiéval, France

CD Digipack

La formation Toulonnaise DIAMOND EYED PRINCESS est une formation qui a su marquer la scène Black-Metal de son empreinte, quelques années auparavant, avec tout d'abord la démo United to Conquer parue en 1999, puis en 2004, avec leur premier album Pagan Rites sorti sur le très mythique label Aura Mystique Productions . Il aura fallu attendre neuf longues années pour entendre de nouveau résonner la musique de DIAMOND EYED PRINCESS . Ce projet musical est toujours emmené par Darkhyrys , qui est loin d'être un inconnu dans le monde Underground Français du Black-Metal, en effet, celui-ci évolue au sein de formations connues dans le paysage hexagonales tel que HEGEMON , BLOODSHED ou encore BRUTAL REBIRTH . Cette horde fait son retour avec cette deuxième œuvre qui répond au nom de Korlgueläal , dévoilant neuf nouvelles compositions, il est à préciser que ces morceaux furent enregistrés durant l'année 2004, avant d'être mixé par Xort d' ANOREXIA NERVOSA durant l'année 2007. Cette horde Toulonnaise se focalise sur un Black-Metal à la fois basique et puissant, un Black-Metal à l'ancienne sans compromis. La musique de DIAMOND EYED PRINCESS parvient immédiatement à nous envelopper d'un voile noir et de nous harper petit à petit, au fil des écoutes, dans les plus profondes ténèbres. Car d'entrée de jeu, ce trio Toulonnais démontre toutes leurs capacités à créer des morceaux assez marquants par l'intermédiaire d'un Black-Metal à la fois froid et inspiré. A travers cette nouvelle œuvre, DIAMOND EYED PRINCESS nous emmène dans un voyage au concept très abouti, un concept élaboré par les soins de son fondateur Darkhyrys , un concept qui nous guide à travers la quête de Gueläal . Certains morceaux ont été bâtis sur les fondations d'un Black-Metal Brutal, tandis que d'autres morceaux sont plus orientés épiques. Chacune des chansons dégagent une aura guerrière. A l'écoute des différents morceaux qui forment cette seconde œuvre, on y rencontrera une alternance dans les vocaux, avec des chœurs, mais aussi des voix parlées. Les nouvelles compositions sont franchement variés, surtout au niveau des ambiances, reflétant ainsi le cheminement du fondateur Darkhyrys . Les riffs sont excellents, le travail des guitares est tout particulièrement recherché. Les mélodies sont volontairement minimalistes orchestrées de manières précises et envoûtantes. Le clavier est discret mais omniprésent, la batterie martèle, les rythmes folkloriques païens médiévaux sont d'excellente facture et l'ambiance est magnifique tout au long de Korlgueläal . Les nouvelles compositions sont bien agencées, DIAMOND EYED PRINCESS nous livre une œuvre aux tempos variés qui ne nous laissera pas indifférent, par la grande qualité de ses nouvelles compositions et de sa richesse musicale, cette horde mérite le respect. Le visuel et l'artwork épousent parfaitement l'ambiance qui se dégage dans cette œuvre.

Destruktor - 9/10