La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

DIE! : Stigmata

DIE! - Stigmata

Black Bards Entertainment, 2007

Metal-indus, Allemagne

Album CD

Allez soyons fous, à peine rédiger la chronique de EISBRECHER , que j'enchaîne avec DIE!; je reste là dans ce même domaine qui n'est pas le mien, rien que le patronyme rappelle celui de OOMPH!, en effet on est bien dans l'univers de RAMMSTEIN et compagnie, et de ce style de metal-indus-electronic; le groupe a d'ailleurs tourné avec MEGAHERZ, l'origine de EISBRECHER. A la vue du succès de RAMMSTEIN, forcément bien des formations ont emboîté le pas, certaines intéressantes, d'autres bien moins comme c'est le cas de DIE!. Contre toute attente, DIE! existe depuis 1995, et a déjà sorti trois albums auparavant, dont les deux premiers sont autoproduits. Ce n'est donc qu'en 2005 avec son troisième album Manche Bluten Ewig que le groupe a accédé à un label, en l'occurence Black Bards Entertainment, pour un album conceptuel autour de l'histoire d'un vampire entre fiction et réalité, quelle inspiration! DIE! est un de ces groupes qui s'estiment à la croisée du metal, du gothic et de l'industriel, fortement aidé par la médias, mais qu'on le veuille ou non, DIE! est donc étiqueté metal-indus; à vrai dire je n'accroche pas trop cette sorte de metal-indus, du moins ce n'est pas ce que j'entends ou attends par metal-indus (le Psalm 69 de Ministry en est un bon manifeste!). Là où EISBRECHER était peut-être moins metal, c'est l'inverse pour DIE!, avec de gros riffs assez basiques plaqués et saccadés qui font un peu thrash insipide sur lesquels sont superposés des bidouillages electro complètement inutiles et fades; à mon avis DIE! est un ancien groupe metal basique reconverti. Certes l'objectif du groupe est de s'inspirer de RAMMSTEIN, rien que la photo à l'intérieur du livret, puis le chant typé en allemand, les gros riffs de guitares ou encore les refrains, mais qu'on apprécie ou pas RAMMSTEIN, force est de reconnaître que le groupe a une identité et que son style est bien fait, ce qui n'est pas le cas de DIE! Quelques refrains accrocheurs rammsteinnien apparaissent dans un ensemble terriblement lassant, d'autant que je ne suis déjà pas un adepte de RAMMSTEIN et OOMPH! mais là où EISBRECHER se révélait agréable avec quelques bons morceaux, certes accessibles, DIE! lui est inutile et lassant, après je ne peux qu'en recommander l'écoute aux adeptes de RAMMSTEIN qui seront mieux aptes à juger. Le cd propose également une plage video de 9mn sur le making of l'album...

Adnauseam - 4/10