La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Draupnir : Black and Vicious

DRAUPNIR - Black and Vicious

Autoproduction, 2007

Black métal symphonique, France

Album CD

Draupnir est un groupe français de black symphonique (non non ne partez pas!) composé de Sade (basse et vocal) également bassiste dans l'excellent groupe UNDERCOVER SLUT , Réès et Var Garth (guitares) et de Sinis à la batterie. C'est ce dernier par ailleurs qui a réalisé la quasi-totalité de la composition. J'ai pu lire ou entendre autour de moi que Draupnir faisait une sorte d' ANOREXIA NERVOSA . Je dis mouais, faudra m'expliquer. Après avoir écouté en entier l'album et étant fan d'ANOREXIA, je reste perplexe sur ce rapprochement. Ce n'est pas parce qu'ils sont français et qu'il y a du clavier dans leur black métal que c'est forcément un sous ANOREXIA NERVOSA! Mettons les donc de coté et parlons de Black and Vicious .

L'album débute avec le titre \"Apocalypse Knights\": belle mélodie au clavier avec un riff de guitare bien gras qui vient rythmer la compo. \"Dying Monarch\" débute et nous permet d'emblée de voir la qualité technique des musiciens! Le clavier m'interpelle particulièrement, me faisant penser à certains moments à DIMMU BORGIR période Spiritual Black Dimension . Le chant en français me plaît aussi même si la thématique semble un peu \"cliché\". Le titre se terminera sur un solo rapide qui j'avoue m'a étonné, je ne m'attendais pas à ça ici. Sur le titre \"Black and Vicious\" le chanteur nous dévoile un peu plus les différents aspects du chant, toujours très bon. Le niveau du claviériste commence vraiment à devenir impressionnant et pourtant il ne tombe dans aucune niaiserie pseudo gothique de merde, c'est beau, efficace tout simplement. Très bon morceau. Mais la qualité ne baisse pas sur le titre suivant \"In the pleasure of Incest\". Ce morceau sort un peu du lot par rapport aux précédents avec des passages clairs, plus atmosphériques. \"Filthy Jehovah\" avec ses riffs sera le morceau qui me fera de loin le plus penser à du DIMMU BORGIR . Très réussi. Jusqu'à présent autant le clavier n'avait pas été \"trop\" présent mais à mon goût la limite est franchi sur \"Welcome in Necrophilia\" et sur \"Black Blood\". Même si des passages sont très plaisant, les claviers sont à des moments beaucoup trop présent, en faisant un peu trop à mon goût. Un long solo et des passages avec des chants viendront ponctuer le morceau \"Vertu de putain\". Le chant parlé et en français à la fin permet d'apporter un peu de neuf à tout ça. Les titres commencent un peu à s'essouffler, à tendre vers une certaine monotonie. Et c'est là qu'arrive le titre instrumental \"Children's Dream\". En effet il apporte avec un air très connu de musique classique (vous m'excuserez messieurs, je n'ai pas eu le temps de revoir mes classiques avant de faire la chro). Réussi mais aussi surprenant (et on en avait besoin), ce morceau nous tient en haleine pendant plus de 6 minutes. L'avant-dernier morceau, \"Adoration of Satanism\", malgré un titre on ne peut plus cliché, est aussi l'un des plus réussi de l'album. Tous les instruments se mêlent parfaitement pour créer un morceau très homogène; le morceau à écouter pour découvrir le groupe et ce dont il est capable. Parfait! Ce titre, avec l'outro \"Wyrd\", clôt l'album de manière très réussite.

On peut donc dire que cet album est globalement réussi. Malgré quelques passages où l'on frôle (un peu) la monotonie, cette galette possède de véritables atouts. Le son est des plus clairs et on distingue parfaitement tous les instruments. Je conseille donc à tous les amateurs de black sympho de se pencher sur ce groupe. Draupnir n'est ni un sous ANOREXIA ni un sous DIMMU BORGIR : ils ont leur propre identité et nul doute qu'ils vont encore la peaufiner dans les mois à venir. A suivre, sincèrement...

Caedes - 7/10