La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Drowing Into Sorrow : Volume 1

DROWING INTO SORROW - Volume 1

Paradise Noise Records, 2005

Doom metal / Dark, International

Compilation

Depuis quelques temps, la scène doom et affiliés dans toutes ses variantes semble être en plein essor et se renouveler. Et comme toujours, c'est dans l'underground qu'on peut découvrir les nouvelles tendances, celles d'aujourd'hui comme celles de demain. La scène doom au sens large du terme fourmille donc actuellement de nouvelles formations créatives que PARADISE NOISE RECORDS fait immerger de l'inconnu avec cette compilation CD-R présenté dans un boitier A5, qui élargit ainsi son rôle initial de promoteurs et distributeurs en France de certains des groupes qui figurent sur cette compilation. Il s'agit ici d'une compilation principalement de doom metal au sens initial de lent et lourd, style de départ commun aux différentes formations sur lequel se greffe différentes variations ainsi que des styles limitrophes au doom. Mais ce que nous montre cette compilation, c'est qu'après l'essor du doom / death atmosphérique il y a dix ans, puis du gothic doom, puis de l'actuel Funeral doom, le style initial, lent et lourd, semble vouloir donner encore de nouvelles choses, peut-être ailleurs que dans le registre tragique, mais tout aussi créatif comme le montrent les douze formations proposées sur cette compilation pour un total de 72 minutes.

OCEAN , nous vient des Etats-Unis et propose, comme il se doit, une musique lente et lourde marqué par des réminiscences à la CATHEDRAL, et une orientation vers le \"Sludge\", ce style né d'une rencontre entre le doom et le hardcore, notamment dans la voix core. Des mêmes terres, CENTRIFUGE propose quant à lui un doom plus stoner, plus groove avec une voix claire, qui se met parfois à crier. SIRAFEX , du Royaume-Uni, poursuit plus loin dans le stoner, avec un son très urbain et une voix qui rappelle étrangement CARCASS. Quand à ELECTRIC PRESS KID , il nous rappelle les liens qui ont toujours existé entre la scène doom et la scène gothic puisqu'il s'agit là de gothic rock / batcave avec toutefois un son plus crade, une voix goth trafiquée, et comme le veut le style, une basse bien en avant, et un accent mis sur les sons dissonants; leurs compatriotes français de CORPUS DELICTI ont probablement été une influence. PLUTONIUM vient, quant à lui, de Suède et oeuvre plutôt dans un black metal avec un son un peu à la ENSLAVED et une touche d'industriel, avec un morceau telle une marche. Un côté indus qui favorise la transition immédiate sans pause (?!?) avec LIFE'S DECAY de France, qui propose une musique dark indus très malsaine, rituelle et rythmée, telle une procession, rappelant un peu DE VERMIS MYSTERIIS (le groupe d'indus), MORDOR et d'autres, un titre vraiment excellent, l'un des meilleurs. PARTNERS IN CRIME , nous vient également de France, et est défini comme du sludgecore, je n'ai pas trop accroché ce hardcore lent et expérimental, avec des réminiscences du \"Bleach\" de Nirvana. HORION nous vient également de France et officie dans la musique electronique avec beaucoup de percussions. EQUILIBRIUM , qui a déjà réalisé plusieurs split albums, propose ici un titre instrumental sous forme de black lent avec des percussions indus. SOY BOMB des Usa est du pur doom lent, sans voix, confirmant la tendance à l'inspiration dans l'underground américain depuis quelques années, tout comme PHILISTINE avec son doom metal industriel avec voix core et percussions indus, et influences de Godflesh. Ce premier volume s'achève avec une formation allemande à l'étrange patronyme de VERSUS THE STILLBORN-MINDED , qui propose du true doom metal avec une voix rappelant Darren White d'Anathema / The Blood Divine.

Une compilation très intéressante au final plutôt axée doom au sens large, avec les styles limitrophes et dérivés proposant des formations affiliée au doom avec une approche, pour la plupart, différente à tous les niveaux, et qui pour certaines devraient faire parler d'elles par la suite.

Adnauseam - 7/10