La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Dysentery : Internal Devastation

DYSENTERY - Internal Devastation

Comatose music, 2011

Death metal, USA

Cd

Dysentery , encore un patronyme à en faire pâlir les plus poètes d'entre vous ! Tout droit venu du Massachusetts et actif depuis 2002, seul les plus cannibales connaîtront sans doute ce groupe qui a fait parler de lui dans l'underground. J'ai découvert le groupe avec le split Excruciatingly Euphoric Torment en compagnie de GUTROT . J'avais bien apprécié ce split à l'époque (2004), les deux groupes proposaient chacun un brutal death bien crado et brut de décoffrage ! Depuis je dois avouer que je ne me suis pas plus penché que ça sur le parcours de Dysentery . Depuis ce fameux split, From Past Suffering Comes New Flesh a vu le jour en 2008 et aujourd'hui BOUM, Internal Devastation sort chez ton marchand de journaux. Après écoute, des évolutions notables sont à noter dans la musique de la formation ! Tout d'abord, la voix est beaucoup moins gore que par le passé, dommage car cela collait parfaitement au côté étouffant et lourdingue qui se dégageait de la musique du groupe. Le côté rythmique de la musique de Dysentery est resté, le groupe y a ajouté des passages un peu plus rentre dedans. Dysentery me fait penser à toutes cette scène slam death actuelle américaine, j'ai envie de dire que cela me rappel terriblement ce qui s'est passé à l'époque de l'apparition du neo. A savoir, une musique proposant des rythmiques très lourdes jouées sur 3 notes et simplistes au possible. Au final, le slam death c'est un peu le même principe sauf que l'on reste dans la case death metal au niveau du chant, des grattes et par moment de la batterie ! C'est vrai que Dysentery ne m'a pas donné envie de taper du pied et après écoute il n'en reste rien ! Même pas un seul riff en mémoire que nenni ! C'est à se demander comment les gratteux retiennent les morceaux qu'ils jouent sur scène ! Ils doivent être en mode automatique il n'y a pas d'autres explications plausibles ! Bref au final ai-je apprécié Internal Devastation ? Oui et non ! Comme je l'ai expliqué avant, c'est un peu lambda, Dysentery interchange trop ses riffs de morceaux en morceaux ce qui fait que l'on se perd, que l'on a envie de passer à autre chose ! Ce côté trop propre et trop « je fais comme tout les collègues » c'est un peu dommages ! J'avais nettement préféré Dysentery sur le split cité avant, le côté plus do it yourself qui se dégageait de la galette me faisait plus vibrer !

Maxtician - 5/10