La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

DYSTER : Wandering

DYSTER - Wandering

Hopeless Mankink Intoxikation, 2004

Raw black metal, France

Demo tape

Ce one-man-band Franc-Comtois est l'oeuvre entière d'un certain Nokturn, qui officie déjà dans d'autres projets BM UG (SvartKrig, Ciel Nocturne, Hasserben). Avec Dyster, il propose un black metal noir et ultra raw, surtout au niveau de la production : malheureusement, celle-ci ne met pas à son avantage des titres qui renferment le meilleur comme le pire. On attaque avec des samples martiaux qui plongent l'auditeur d'emblée dans une ambiance malsaine et glauque. Très bien. Puis la zique arrive : le son de gratt' passe encore, mais pas sur les passages calmes qui ne mettent pas en avant le rythme ; et là, nous pouvons découvrir des riffs mélancoliques plus ou moins accrocheurs. Mais quand Dyster envoie la purée, le son de la batterie est tout bonnement insupportable sur les riffs rapides (blast transformés en claquettes et cymbales saoulantes !), et le chant a un effet trop saturé. Musicalement, Dyster navigue entre des groupes BM français un peu atypiques, entre les dépressifs d'Elhaz, et les glaciaux Searing Skull, mais sans encore trouver comme eux sa touche perso. Dommage, car avec 7 titres, cette démo tape à la cover soignée et limitée à 500 exemplaires est suffisamment longue pour rassasier le fan qui y trouverait son compte, même si sa date de sortie est déjà lointaine. Essai à transformer avec une meilleure prod !

Autocratôr - 3,5/10