La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Eternal Darkness : Des mots...

ETERNAL DARKNESS - Des mots...

Autoproduction, 2006

Gothic metal, Belgique / France

CD-R pro

Eternal Darkness est une jeune formation franco-belge constituée de membres originaires de différents horizons underground (gothic rock, gothic metal, black metal), de jeunes et de plus expérimentés notamment de deux anciens membres du très bon groupe dark gothic batcave belge SWAN DEATH , et sort ainsi avec \"Des mots...\" sa toute première offrande proposant ainsi 7 titres pour 27 minutes. Toutefois la comparaison entre les deux groupes s'arrête là. Eternal Darkness œuvre pour sa part dans le gothic metal et officie avec une chanteuse. Cependant il ne faut absolument pas s'attendre là à un de ces groupes en vogue actuellement à chanteuse lyriques ou aux intonations pop sur une musique mélodique et émotionnelle baptisée gothic metal. Passé une intro atmosphérique, on entre dans un certain aspect du gothic metal. Par gothic metal, il faut bien plutôt s'attendre à une rencontre entre l'univers du gothic rock et du metal, mais ici on n'a pas affaire à une énième metallisation des Sisters par exemple mais bien à des riffs tranchants et plus durs (on est pas non plus dans THE NEFILIM) avec des nappes de synthés en fond, peut-être pourrait-on penser à une metallisation de groupes plus durs comme SCREAMING DEAD? Quand au chant féminin qui est l'un des atouts majeurs de Eternal Darkness, c'est dans le gothic rock qu'il puise; c'est un chant plutôt incantatoire qui sur \"Possession\" se révèle vraiment très bon, un chant finalement qui rappelle bien la démarche de SWAN DEATH, et qui sur le morceau \"Rendez-vous\" prend des accents très LUCIE CRIES (un vieux groupe goth français), d'ailleurs le morceau lui-même sonne assez LUCIE CRIES je trouve en version metallisée evidemment. Quant aux textes, là aussi ils ont cet aspect que l'on trouve dans le gothic rock à la NOSFERATU, SCREAMING DEAD, un certain romantisme noir sous formes de paroles littéraires pas forcément originales, qui traiten de la folie comme sur \"Possession\", de la mort dans la solitude avec \"L'indifférence\", de la destruction du monde avec \"Rien ne survivra\", qui me rappelle aussi un peu les textes de LUCIE CRIES, le tout chanté intégralement en français. Pour une autoproduction, il convient de souligner l'aspect professionnel et esthetique de l'objet qui laisserait oublier qu'il s'agit d'un cd-r avec même une image imprimé sur le cd-r. Musicalement, ce premier jet est tout à fait prometteur, notamment avec un chant goth incantatoire comme atout majeur.

Adnauseam - 7/10