La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Forever Slave : Alice's inferno

FOREVER SLAVE - Alice's inferno

Armageddon Music, 2005

Gothic metal, Espagne

Album CD

Ce qu'on appelle le \"gothic metal symphonique à chant féminin\" est un style très en vogue ces temps-ci, avec l'éclosion de nombreuses nouvelles formations qui pratiquent tout simplement un gothic metal avec beaucoup de synthé (qu'on décrit comme symphoniques), et avec une chanteuse leadeuse, mise en avant, et souvent auteur des textes. Le résultat est souvent un gothic metal émotionnel certes mais pas réellement sombre ou torturé, plutôt une douce mélancolie. C'est dans cette nouvelle vague que s'inscrit Forever Slave, proposant donc un style plutôt en vogue ces temps-ci certes, mais Forever Slave est toutefois l'une des rares formations metalliques espagnoles sur la scène internationale et la seule dans ce style. Le style originel de la formation n'était cependant pas celui-ci puisque la première demo \"Hate\" en 2000 est décrite comme du \"True black metal with female vocals\", on peut d'ailleurs voir sur la pochette Lady Angellica avec une croix renversée. Lady Angellica est d'ailleurs le membre originel de la formation et semble avoir plusieurs cordes à son arc, puisqu'à part être chanteuse, elle est modèle gothique professionnel, mais elle est aussi impliqué dans l'art, d'un point de vue théorique puisque diplomée en art, et qu'elle a donné de cours, puis d'un point de vue pratique, puisqu'elle a participé en tant que peintre à des galleries; pour en savoir un peu plus sur cette personne, il suffit de se rendre sur son site personnel . Après trois demos, et dès la deuxième, le style du groupe s'est concrétisé dans ce premier album avec un gothic metal féminin, avec les inévitables et heureuseusement assez rares \"growls\" masculins en backings vocals, un peu désuets aujourd'hui. L'album est en fait basé sur une histoire fictive, celle de Alice et de ses états d'esprit, envoyée sans souvenirs à l'asile après la découverte du corps de ses deux parents, et l'histoire se reproduit 16 ans plus tard avec son amant. Les histoires semblent passionner Forever Slave qui après avoir abordé la très utilisée histoire de Ezsebeth Bathory sur sa demo 2001 a opté pour la fiction. Le résultat de \"Alice's inferno\" est un album de gothic metal très honorable mais évidemment très classique. A noter que Lady Angellica a fait partie des personnes auditonnées pour le remplacement de Tarja de Nightwish, même si elle officie dans un registre différent avec une belle voix, plus douce. Les synthés me rappellent parfois Lacrimosa même si le style général est vraiment très différent et pas froid. Parfois, on peut songer aussi à Artrosis. On retrouve donc des éléments pris à droite et à gauche dans la variété du gothic metal, un style vraiment constitué aujourd'hui, même si d'une manière générale, l'album (comme pour beaucoup d'albums) est plutôt monotone car les morceaux se ressemblent; c'est cependant aussi le signe d'une identité. S'ajoute aussi un peu de violon très peu utilisé cependant qui montre bien que Forever Slave a un potentiel évident, non utilisé, pour ne pas sortir simplement qu'un bon album de gothic metal (ce qui est déjà bien) mais se distinguer.

Adnauseam - 7,5 / 10