La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Fornication : D N Hate

FORNICATION - D N Hate

Rupture Music, 2007

Black / Death metal, France

Album CD

Ce quintette toulousain qui est l'émanation du cerveau pervers de Sabbat hante la scène bordelaise depuis 1996. Après de nombreuses démos, Battlesk'rs prod s'était intéressé au groupe et avait sorti la démo Stab puis le premier effort Sectanik Neocide . Force m'est d'avouer que le son faiblard et la zique un peu brouillonne ne nous avaient guère convaincu. Seul le visuel génialement pervers, dont Sadistik Virgin est le pulpeux modèle (Lire notre article dans « Arts Noirs »), pouvait distinguer ce groupe de la masse de productions BM UG dans laquelle il était englué. Mais il n'est plus question de telles critiques aujourd'hui. Pour ce deuxième assaut, Fornication s'est donné les moyens pour sortir des bas-fonds de l'UG, et la métamorphose est étonnante : un artwork plus canalisé, quoique toujours suffisamment « shocking », un nouveau label en Rupture Music, (Otargos, Lex Talionis, Haereticus & Genital Grinder) ambitieux, un line-up renforcé, en particulier avec Alsvid (ex-batteur de SETH & ENTHRONED), une production au niveau, cette fois, et surtout, 8 titres qui vous explosent à la gueule : Fornication a ajouté une pointe de death metal dans sa zique, pour aboutir à un mix original et terrifiant. Des intro, des riffs variés qui sont bien catchy, puissants et malsains, avec suffisamment de mélodies pour maintenir l'auditeur en haleine. Sinon, les fans de la première heure auront droit à des passages primitifs, avec blasts à fond et tout ce qui fait un bon album de BM. La voix de Sabbat, très criarde, sait se faire parfois plus profonde : en tout cas, elle prend enfin toute sa dimension, me rappelant un peu celle de Jon dans Hecate Enthroned. Les textes, en anglais, semble introspectif, mais 100% pervers, misanthropes et sataniques. « Fornication is back » et ça va saigner ! Il suffit de regarder la pochette pour s'en convaincre !

Autocratôr - 9/10