La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Gonfanon : Call to Arms

GONFANON - Call to Arms

Werewolf Promotion, 2010

Ambient nationalist, France

EP/MCD

Commençons par un petit historique. En 2000, 2 lorrains ( Yann aka Warspirit et Lord Arawn (SACRIFICIA MORTUORUM, TORECH UNGOL)) formèrent un groupe de Dark/Ambient/Black répondant au nom de CYTHRAUL, avec lequel ils enregistrèrent une unique démo, Back from Darkness . La même année ils se renommèrent pour Gonfanon , avec lequel ils réalisèrent un split avec FORN DRAUGOST, 3 démos ainsi que ce MCD/EP. Présentations faites, rentrons dans le vif du sujet : leur musique proposée sur cette dernière réalisation officielle. On débute par une petite intro chantée/récitée dans la langue de Molière, avec des bruitages de combat à l'épée accompagnés d'une note de synthé en fond qui s'ééééétiiiire. Minutes de perdues ! Le titre suivant est nettement mieux mais me fait surtout penser à du Death Metal. Lord Arawn nous délivre une bonne voix gutturale d'homme préhistorique pendant que son compère l'accompagne d'un Dark/Death basique soutenu par un petit riff guitare génialissime en fond... Avant de retomber dans un récital complètement nul... Pour repasser dans un metal aussi jouissif que les 2 premières minutes ! Etrange comme façon de faire, pour ne pas dire dommage. Le troisième titre nous propose encore un poème parlé accompagné par une pauvre note de synthé. Les questions commencent à se bousculer dans ma tête : vais-je me taper cet enfer jusqu'à la fin ? Pourquoi enregistrer quelque chose d'aussi dispensable ? Surtout quand on voit le niveau et les claques que m'ont mis les opus de SACRIFICIA MORTUORUM. La quatrième piste est dans le même genre d'esprit, tout aussi pourrie. Ainsi que la cinquième qui nous gratifie juste de 2 petites minutes de guitares sur 7 minutes. Alors c'est bien beau de vouloir rendre hommage à sa belle nation, encore faut-il que la musique soit aussi splendide non ? Pourquoi 90% des groupes de NS sortent des albums de merde ? Si les mecs veulent prôner une quelconque supériorité dans leur musique, autant jouer une musique supérieure aux autres non ? Car d'habitude c'est plutôt le contraire qui se passe, sauf exception chez les génialissimes NOKTURNAL MORTUM par exemple, qui bien que je ne soutienne pas forcément leur idéologie, ont compris pas mal de choses à ce niveau. Mais revenons à nos moutons bien blancs pour le coup. On fini avec le chiantissime sixième morceau toujours dans le même trip avec 1 minutes 30 secondes de ce Dark/Death pour clore l'album. Bizarre pour une outro. En résumé, ne vous faites pas avoir comme moi par les splendides peintures de Charles Gleyre et Weiss Johann Rudolf ornant le devant et le dos du CD, ainsi que par le line-up alléchant, car on tient là une véritable bouse sonore qui n'aurait jamais du voir le jour. J'en reste d'autant plus perplexe quand on voit les tueries qu'à l'habitude de nous sortir le label polonais Werewolf Promotion .

Benphegor - 0/10