La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

HÄive : Epätoivon Vuoksi

HÄIVE - Epätoivon Vuoksi

Northern Silence Productions, 2007

Black metal, Finlande

Split CD

Voilà un album quelque peu inhabituel que nous propose NORTHERN SILENCE , un split cd divisé en trois parties, rassemblant trois groupes qui ne sont pas du tout sur le même pied d'égalité puisque WYRD a déjà cinq albums derrière lui, avec une notoriété et identité dans la scène black bien acquise alors que les deux autres formations sont relativement inconnues. Les splits s'ils sont souvent justifiés dans l'underground au mauvais sens du terme par le fourmillement des groupes et les nécessités économiques, sont aussi parfois comme c'est le cas avec XASTHUR (avec qui WYRD devait réaliser un split qui n'a jamais vu le jour?) de très bonnes occasions de découvrir des formations un peu moins connues officiant dans un style proche. Outre, le fait de venir de Finlande, les trois formations ont en commun d'officier dans le pagan black sous des aspects certes différents.

C'est assez logiquement que cet enregistrement débute avec les travaux de WYRD , le split avançant du plus connu au moins connu, formation à forte identité dont la réputation n'est plus à faire dans la mouvance pagan black. Depuis ses débuts, WYRD distille un type de pagan black très atmosphérique, lancinant et mélancolique. WYRD propose ici deux titres totalement inédits composés en 2006, qui succèdent ainsi à The Ghost Album sorti en 2006 qui marquait une rupture avec les précédents enregistrements de WYRD puisqu'il officie plutôt dans un dark doom/death à la RAPTURE, délaissant les éléments folk et black. WYRD renoue ici avec son style habituel. Le premier morceau \"Vieraala Maala\" est un long morceau avoisinant les 10mn typique de WYRD de pagan black lancinant et atmosphérique, très mélodique et bien mélancolique où la voix ici uniquement claire de Nargath est étrange mais efficace. Quant à \"Uupunut\", c'est un morceau plutôt rapide qui renoue clairement avec le côté black du groupe avec notamment une voix black et des parties rapides, associées évidemment aux parties acoustique, incarnant parfaitement le meilleur de WYRD et qui rappelle pour le coup le culte premier album de ULVER Bergtatt . Ces deux morceaux ne se rattachent donc en rien à The Ghost album et à ses orientations dark/doom death et encore moins à Kammen , l'album décousu qui succèdera de peu à cet enregistrement. Ils évoquent bien plutôt le meilleur de la première période de WYRD, donc jusqu'à Rota , où le groupe devenait cependant progressivement moins efficace. Dommage que WYRD n'ait pas poursuivi sur cette voie?

La partie proposée par HÄive est en fait la réédition de sa troisième demo Epätoivon Vuoksi initialement sortie en 2005, tout simplement proposé ici comme avant-goût de leur premier album Mieili Maassa qui verra le jour sur Northern Silence. HAIVE est un one man band fondé en 2002 qui officie également dans un pagan black, folk et nostalgique. Les nombreuses parties folk lancinantes dans un ensemble mid-tempo pourraient par certains aspects rappeler le BATHORY époque viking, notamment Twilight of the gods , sans les ch?urs et sans le coté épique, sans arriver à la cheville évidemment du maître, ou encore un OCTOBER FALLS deuxième époque en mid-tempo. La voix un peu criarde gâche un peu un ensemble, certes parfois un peu plat, mais qui propose pourtant au cours des 3 titres de très bons passages avec son black folk très lancinant et ses arpèges nostalgiques.

La dernière partie est celle réalisée par KEHRÄ , un duo, qui propose avec ces deux titres, \"The Sea\" et \"The Foret\", ses tout premiers travaux n'ayant pas de demo à son actif. Son pagan black prend une autre tournure, il ne baigne ni dans la mélancolie, ni dans la nostalgie, mais dans quelque chose de plus viril, plus massif. Le label le compare aux débuts du groupe norvégien HADES, et c'est vrai que son pagan black mid-tempo s'en rapproche, mais sans les ch?urs toutefois et en bien moins épique, la faute en étant à un son qui fait étrangement un peu stoner?!? Les deux morceaux commencent et se terminent comme à la grande époque par des bruitages de la nature fortement appréciables et créant une ambiance. C'est donc bien plus un pagan black qui aspire à la fusion avec la nature et ses racines qu'avec les combats d'épée. Les deux morceaux sont également parsemés de parties acoustiques fondues dans l'ensemble, et notamment avec une longue intro acoustique pour \"The Forest\" sur fond d'un orage. Cette première réalisation est donc tout à fait honorable mais là encore

Excellente initiative en tout cas que ce split qui a une réelle unité tant musicalement, conceptuellement et visuellement, même si le meilleur reste les travaux proposés par WYRD avec donc en bonus la découverte de deux nouvelles formations intéressantes qui proposent un style avoisinant et qui ne peuvent qu'intriguer les adeptes de WYRD et de pagan/folk black.

Adnauseam - 07/10