La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Helel : A Sigil Burnt Deep Into the Flesh

HELEL - A Sigil Burnt Deep Into the Flesh

Debemur Morti Productions, 2009

Indus / black metal, France

Album CD

Pour la petite info, « Helel » veut dire « Lucifer » en hébreu. Cela faisait déjà un moment que ce skeud qui traînait dans ma chambre. Je l'avais écouté une première fois à l'époque de sa réception, mais je ne gardais vraiment pas un souvenir inoubliable du combo. Je du me forcer à y revenir. C'est effectivement, comme nous le confesse la fiche biographique, de « l'industrial black metal ». La voix n'est pas trop mal mais il faut essayer de passer outre les chœurs robotico/militaristes du second plan. Les parties guitares sont assez inégales, pouvant varier du bon à du très mauvais, un peu comme la basse, d'ailleurs. Le problème avec ce genre d'enregistrement, c'est que les tempos sont accélérés, ralentis, ou encore bidouillés. Et il en va de même pour le son, les samples, la boite-à-rythmes (qui n'est pas en grève sur cet enregistrement d'ailleurs)... enfin tout quoi ! Du coup, c'est dur de se faire une véritable idée. Ce groupe possède un son propre et officie dans un répertoire vengeur. Mais avec ces « french noise terrorists » je n'ai pas décelé d'atmosphères froides et martiales à la Mysticum/Black Lodge/Neo Inferno 262, ni même un poil d'originalité comme peuvent avoir des groupes tels que Raism/Diabolos Rising/Lex Talionis (le dernier !). Ou même (V.E.G.A.) du même label m'avait positivement impressionné de par sa personnalité. Je ne suis pas sur que le fan le plus accro de sonorités mécaniques indus/black y trouve son compte. Une horde underground de plus vouée à disparaître, je pense.

Benphegor - 03/10