La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Herpes De Crachat De Fillette : HCF./ Solstice « l'Axe du mal »

SOLSTICE - HCF./ Solstice « l'Axe du mal »

Autoproduction, 2006

Grind metal, France

Split CD

SOLSTICE (non, non, ce n'est pas un groupe de black metal, mais bien un groupe de grindcore) ouvre le bal (ou la 1er piste du CD) avec \"A way of war part 2\" (je comprends pas pourquoi c'est la partie 2, enfin bref, il ne faut pas comprendre), un deathcore sévèrement core sévèrement burné, sévèrement frappé, sévèrement grind. Du pur grindcore comme une barrette de shit avec plein de merde dedans, à savoir une dosette de death métal, un bon gros paquet de grindcore et de la folie. On retrouvera dans d'autres titres une touche noisy. On pourra noter le titre « l'intégrité » (il parait qu'il y a des textes mais j'ai rien compris, peut-être que la raison se trouve simplement dans le fait que je ne parle pas le langage de rue!) avec l'apparition d'un rappeur (beurkkk, à mort le rap, le rap c'est pas cool, c'est pour les cailleras qui s'habillent comme mon grand-père en Lacoste, et encore lui c'est du vrai pas une copie marocaine). Donc on en revient avec notre titre 4 avec un deuxième chanteur du nom de LACRO (connaît pas, et vous?), qui parle (non, non, il ne chante pas, peut être par peur de froisser ses cordes vocales), qui démonte le titre et nous emmène dans une tendance psycho yéyé, où avec l'aide de psychotrope on se croirait avec Rael, qui nous parlerait de ses petits bons hommes verts. Dommage que Solstice ne nous présente que 5 titres, parce que j'ai vraiment accroché avec « Acts not speeches » qui à des tendances deathcore noisy, qui tel un fulguro-point nous assomme dans une détonation de bruit, tout simplement génial.

D'un autre coté HxCxF qui signifie ni plus ni moins que Herpès de Crachat de Fillette (en espérant que c'est de l'herpès vaginal) est dans le pur trip grindcore. Quelque chose qui respecte toutes les règles qui font qu'un groupe de grindcore est écoutable: une batterie parkinsonienne, des intros à n'y rien comprendre, des voix dignes d'un mouton égorgé et une guitare qui fait nianiania (\"y a bon banania\"!!!). Bref, tout ça pour dire que ça respecte allégrement les règles qui font que le noise-core ça s'écoute et qu'on y prendrait du plaisir (un peu comme quand on s'amusait à sodomiser la poupée de sa petite sœur lorsque nous avions 8 ans et 15 mois); je dirais même du génie puisque si j'aurais un peu trop bu, j'aurais sauté dans les bras de ma voisine (qui a je le rappelle 84 ans, et 85 le 12 septembre prochain, et je vous y invite tous pour une super soirée avec cocktail [sans alcool] à volonté et il se murmurait qu'un Village People viendrait et je vous dis tout ça sans ponctuation c'est pas magnifique?). Bref, tout ça pour dire (j'adore cette expression, pas vous?) que Gronibard à intérêt de serrer ses fesses car HxCxF (qui n'est pas la formule chimique du pet qui sent bon) va lui botter le cul.

Pour le reste 5€ maxi pour ce 18 titres grindcore comme ma poussette en chocolat. Qui dit mieux? Un concert de herpès de crachat de fillette ? euhhhhhh

Khâron - 7/10