La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

LAETITIA IN HOLOCAUST : The Tortoise Boat

LAETITIA IN HOLOCAUST - The Tortoise Boat

Autoproduction, 2009

Black Metal avant gardiste (?), Italie

CD

Etrange incarnation que ce LAETITIA IN HOLOCAUST. Groupe composé de deux membres, il ne semble pas que le soleil qui inonde leur Italie natale ait réussi à filtrer au travers de leurs âmes torturées. J'en veux pour preuve cet album qui véhicule tout au long de ses six titres, une atmosphère glauque au possible.
L'auditeur qui s'aventure dans l'écoute de ce Tortoise Boat se retrouve confronté à des éléments familiers (pour autant qu'il soit un tant soit un peu initié au Black Metal) : hurlements de mort vivant, batterie frénétique... Néanmoins, cette oeuvre se distingue de ses contemporaines par l'absence de saturation dans les sons de guitares. En effet, cette musique pourrait être du Black, si ce n'est que les six cordes se refusent à toute agressivité pour rester cantonnées presque exclusivement dans les sons clairs agrémentés de reverb. Le rendu final est certes beaucoup moins agressif qu'un album de Black standard mais ne sonne pas forcément plus joyeux.
Quitte à prendre l'auditeur à contrepied, nos deux compères se content d'une pochette réduite à sa plus simple expression (voir photo ci-contre) et d'un artwork qui énumère les différentes pistes sans apporter la moindre lueur (ce n'est manifestement pas le genre de la maison) sur la teneur des textes ou même sur l'identité des deux artistes. En effet, le livret ne comporte aucune photographie ni les noms des géniteurs de cette Ĺ“uvre aussi sombre qu'atypique.
Il nous faudra donc nous contenter des titres ( Hair as the salt of Carthago, Hissing through the veins of the Gods, A gesture before you enter the Darkness ...) pour supposer que le groupe professe dans ses textes un sombre mysticisme.

Ouvre étrange et originale, ce Tortoise Boat mérite de retenir votre attention, ne serait-ce que par curiosité. Néanmoins, il pâtit d'une linéarité certaine qui finira par lasser pas mal de monde avant le terme du voyage.

Sargon - 6,5/10