LAIR OF THE MINOTAUR : War Metal Battle Master

LAIR OF THE MINOTAUR - War Metal Battle Master

Southern Lord, 2008

Metal Old-school, USA

Album CD

Putain, me voilà replonger à la fin des années 80! Du metal, du vrai bordel! Vous savez, celui qui était crade, plein de sueur, sans concession! Mais si, rappelez vous! Pas de fioritures à l'époque, tout était à découvrir! C'est de là d'ailleurs que tous les clichés, entretenu par la suite avec professionnalisme par M6, viennent: satanisme, éloquence de la violence et de la guerre, sexe à outrance et bière qui coule à flot... ça nous change des jeunes connards actuels introvertis en mal d'identité derrière leur clavier et leur souris! Et bien voilà, le créneau de Lair of the Minotaur c'est le metal old-school et aussi modeste soit mon avis, je peux vous garantir qu'ils le maîtrisent! Après une seule écoute de ce « War metal Battle Master » (rien que le titre déjà...) j'ai bien failli tuer une/ma famille entière à la hache, histoire de calmer un tant soit peu les pulsions barbares qui s'étaient éveillées en moi après l'écoute de ce skeud... Pas de clivages risibles ici pour les ricains, tant que c'est old-school, ça le fait! Pas étonnant alors de passer d'un vieux heavy metal qui pue le cliché à du death, du black, du thrash et même du sludge bien dégoulinant comme il se le doit (petit parallèle avec Weedeater et leur « God Luck and Good Speed »)! Pour ce qui est des autres influences, citons, par politesse et parce qu‘il est impossible de passer à côté, Venom et Celtic Frost . Relativement homogène dans l'ambiance qui s'en dégage tout au long des 8 pistes présentes, certains morceaux, comme « Doomtrooper » et ses passages plus lents rattrape l'auditeur avant qu'il ne décroche totalement. La première fois que j'ai écouté cette galette, je me suis demandé sur quelle merde j'étais encore tombé: entendu un million de fois, simple, basique et chiant. Lair of the Minotaur était dans ma petite cervelle approximative et racornie associé à la scène « post-... »: leur ancien batteur était Larry Herweg , derrière les fûts depuis quelques temps maintenant chez Pelican ... ajouté à cela de nombreuses dates avec des formations comme Capricorns , Knut et, plus récemment, quelques dates avec les The Ocean et les dantesques Kylesa sur la tournée US, j'étais dans l'erreur totale! L'originalité et l'innovation n'ont ici pas leur place, seul le respect importe: un metal crade, qui va droit au but, qui « envoie le bois » sans concession. Lair of the Minotaur ne fera/fait bien entendu pas l'unanimité, cette approche musicale en déstabilisant, moi le premier, plus d'un! Mais outre cela, et je conclurai là-dessus, il serait intéressant de savoir si cette fameuse approche musicale est sincère (comme le laisse sous entendre les vidéos disponible sur le groupe, qui, soit dit au passage, va prochainement sortir un DvD) ou si ce « culte » des anciens n'est au final qu'une parodie risible et moqueuse (certains clichés, comme le nom des compos et les paroles, disponible dans le livret, semblent avoir atteint leurs paroxysmes!). Mystérieux groupe que celui-ci en cette année 2008...

Caedes - 7,5/10