La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

LOVELORN DOLLS : The Thrill

LOVELORN DOLLS - The Thrill

Alfa Matrix, 2014

Electro Gothic Metal, Belgique

Digital EP

Objet souvent mal aimé sinon négligé, à quoi ça sert un EP ? Ca peut servir à faire patienter le fan entre deux offrandes. Ca peut jouer aux préliminaires, avant-goût de l'album à venir. Ca peut aussi permettre de découvrir un groupe à côté duquel on était passé. The Thrill sert justement un peu à tout cela, séduisante mise en bouche digitale annonçant le retour de LOVELORN DOLLS après un galop d'essai déjà remarqué, The House Of Wonders .

Bon, commençons par les choses qui fâchent (un peu) : proposer quatre versions - sur cinq pistes - d'un même titre, aussi réussi soit-il, se justifiait-il vraiment ? Sans doute que non. Il est vrai toutefois que ce morceau, qui donne son nom à cet apéritif, possède toutes les qualités du classique instantané, de l'hymne immédiat qui s'accroche à la mémoire dès la première écoute, emmené par le chant sucré de Kristell Lowagie aka Ladyhell.

Si les trois remix, assurés successivement par Junksista, Bleeding Corp. et Restriction 9, qui lui succèdent n'apportent clairement pas grand chose, ces derniers ont au moins le mérite, outre celui de prolonger le plaisir, de confirmer la réelle valeur de cette chanson qui parvient à sortir indemne de ces beats pour dancefloors et autres bidouillages electro, genre dans lequel les Belges aiment par ailleurs à puiser afin d'enrichir leur sombre palette. En résulte un mélange hypnotique entre Gothic Metal et pop Dark et synthétique.

Malgré l'écrasante présence de "The Thrill", le second nouveau titre nommé "Miss Friday Night", ne saurait être négligé, pulsation entêtante aux confins du trip-hop qui distille de ténébreuses atmosphères comme échappées d'un métrage de Tim Burton.

A l'arrivée, publié par le label electro Indus Alfa Matrix, ce EP remplit parfaitement son rôle, charmante carte de visite pour ceux qui ne connaitraient pas encore ses géniteurs, en même temps que promesse alléchante d'une très belle réussite à venir, ce Japanese Robot Invasion qui devrait ravir les amoureux éconduits d'EVANESCENCE auquel LOVELORN DOLLS est souvent rapproché, comparaison dont il n'a du reste pas à rougir, bien au contraire ! Laissez-vous séduire, vous ne le regretterez pas...

Childeric Thor - 7/10