La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Malthusian : MMXIII

MALTHUSIAN - MMXIII

Invictus Productions, 2013

Black / Death metal, Irlande

Tape

Les groupes irlandais ne sont pas tout à fait comme les autres en cela qu'ils se nourrissent bien souvent de la terre qui les a vu naître, cette terre sévère et minérale battue par la pluie et la souffrance, la guerre et le sang. ON PAIN OF DEATH, WRECK OF THE HESPERUS ou ALTAR OF PLAGUES portent en eux cette douleur âpre empreinte d'une noirceur désespérée.

On ne sait pas encore grand chose de Malthusian, si ce n'est qu'il est fait de cette même roche, froide et tranchante. Ses membres, à l'identité inconnue mais issus semble-t-il des formations citées plus haut, prennent la pose dans un cimetière, les cheveux masquant le visage. Plus de 20 ans après le Forest Of Equilibrium de CATHEDRAL, ce genre de photo fait toujours son petite effet, laissant deviner le caractère mortifère de la musique forgée par ceux qu'elle représente.

Tel est effectivement l'art de Malthusian, funèbre dans son expression d'un Death caverneux aux confins du Doom le plus abyssal, le plus pétrifié , symptomatique en cela de la porosité actuelle entre ces deux chapelles sur lesquelles plane aussi l'ombre occulte du Black Metal. Passé un prélude miné par une inexorabilité terrassante, cette démo trois titres déroule ses vicieuses ramifications, monstrueuses et gonflées d'une semence malfaisante, masse grouillante d'une puissance souterraine. Le climat est vicié, tendue comme une verge à la noirceur ténébreuse, la négativité, énorme, poussant le groupe dans ses derniers retranchements.

Du Death Metal, on retrouve ce chant bestial et ces guitares accordées plus bas que terre, hyper saturées, qui forment le socle tentaculaire et granitique de ces longues pulsations. Du Black, les Irlandais adoptent les ambiances aussi intenses que sinistres. Du Doom, enfin, ces titres puisent cette lourdeur qui coagule en un bloc de matière brute et grisâtre. Malgré ses seulement 25 petites minutes au garrot, on sort lessivé de l'écoute de cette démo qui palpite d'une sève obscure comme nous n'en avons plus entendu depuis longtemps.

Rapide et rampant à la fois, survolté et abyssal, Malthusian imprime tout du long une froide brutalité à la tension hallucinée, aboutissant à l'érection d'un Death Metal étouffant, au bord de l'asphyxie, celui qui creuse de profondes excavations et libère des émanations ulcérantes. Gageons que cet essai ne restera pas sans lendemain tant le potentiel de ses géniteurs se révèle incontestable. On a même d'ors et déjà des frissons en imaginant ce qu'un album entier des Irlandais pourra donner. Logiquement, le résultat devrait être effrayant...

Childeric Thor - 7/10