La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Markland Folks : The Archaic Call

MARKLAND FOLKS - The Archaic Call

No Values Records, 2008

Folk-punk, Canada (Québec)

Demo

Le nom de Markland Folks ne vous dit sûrement rien. Et pour cause, c'est une formation tout ce qu'il y a de plus underground, québécoise qui plus est. P., le leader du groupe, disait de MF : \" Ce projet se voulait du type ultra indépendant, avec un matériel complètement fait maison et avec aucune attente réelle de popularité. En fait, c'était purement par divertissement. Après quelques chansons qui n'ont pas été publiées, j'ai convaincu une amie, qui joue un très bon accordéon, de participer au projet. À nous deux, nous avons pu composer quelques titres, qui à mon oreille, sonnent très bien. \".
Le two-people-band (on ne va pas dire \"two-man-band\" alors qu'il y avait une femme dedans, les Chiennes de Garde pourraient nous tomber dessus) a donc enregistré une petite démo, The Archaïc Call, contenant quatre titres. Sonnent-ils vraiment si bien que ça ?

En fait, oui et non. Pour un premier jet, le résultat est tout à fait intéressant. En plus de la traditionnelle gratte/batterie, une bonne partie de la musique est assurée par un accordéon, un vrai (ça change de toutes ces formations fainéantes qui nous inondent de clavier en se prétendant ultra-pagano-nordiques !), qui donne un côté enjoué et dynamique à chaque titre où on l'entend. En écoutant \"Outlaws from Northland\", on aurait presque envie de danser.
Ne croyez pourtant pas que ce soit du bal-musette, car le chanteur a une voix oï, façon hooligan. La guitare, plutôt en retrait, grésille en rythme, et le quatrième morceau nous donne même - à la place de l'accordéon - des sonorités plus viking, avec un instrument folklorique à corde plutôt que l'accordéon (qu'on a tout de même entendu douze minutes durant).
Assez original, ce projet sort pas mal des cadres habituels du genre. Mêlant un folk simple, mais authentique, aux ingrédients habituels de la oï, il cherche du côté des Dropkick Murphys plutôt que de Korpiklaani, même si les thèmes abordés pourraient laisser croire le contraire.
Seul point vraiment négligé : la boîte à rythme, réglée sur deux tons, qui se tient tout juste au minimum syndical.

Cette courte démo - vingt minutes de musique pour quatre morceaux -, plutôt dense, retient l'attention par sa faculté à sortir des genres habituels et à créer des morceaux consistants en dépit d'une B.A.R. pourrie. Un album devrait bientôt sortir, mais... sans accordéon : attendons donc de voir ce que Markland Folks a dans le ventre, après une démo somme toute assez embryonnaire.

Geodaxia - 6/10