La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Mirrorthrone : Carriers of dust

MIRRORTHRONE - Carriers of dust

Red Stream, 2006

Black metal symphonique, Suisse

Album CD

MIRRORTHONE est un projet parallèle au groupe de black metal UNHOLY MATRIMONY déjà chroniqué dans ces pages. Tout comme pour UNHOLY MATRIMONY, Mirrorthrone est le projet d'un seul homme, le même, Vladimir Cochet, qui décidément aime la solitude, puisqu'il a également deux autres projets: WEEPING BIRTH dans un registre plus brutal, et DEAFENING LONELINESS dans un registre dark ambiant. Le moins que l'on puisse dire, c'est que contrairement aux idées reçues, la solitude se révèle créatrice, puisque il s'agit de quatre projets musicalement différents, explorant le black metal sous différentes facettes, menés en parallèle, et c'est chez lui-même que cet habitant du canton de Vaud enregistre tous ses enregistrements, donc c'est bien une question d'inspiration, et Vladimir se révèle aut-suffisant en ce qui concerne la création musicale, ce qui est bien compréhensible, aucun compromis à faire et liberté totale. En ce qui concerne Mirrorthrone, il s'agit du deuxième album après \"Of wind and weeping\" sorti en 2003 chez Red Stream. Il s'agit là d'un black metal symphonique au bon sens du terme: puissant et rapide, frénétique, parfois brutal, mais toujours mélodique et émotionnel, on pourrait y déceler un côté à la ANOREXIA NERVOSA mais les compostions de MIRRORTHONE sont plus complexes et hétérogènes. La musique est chargé en atmosphère grâce à un synthé omniprésent vraiment très bon et varié, riche surtout, orchestral ou atmopshérique, donc vous l'aurez compris, pas un simple synthé d'accompagnement monotone. Mirrorthrone est sûrement le projet de Vladimir qui synthétise toutes ses idées et tous ses projets. Le chant est black majoritairement, parfois à la limite du death, avec aussi de nombreuses voix claires, parfois chuchotées. Il y a plein de variations malgré la longueur des morceaux, 4 morceaux en 46 minutes, dont le dernier de plus de 22mn. Et l'inspiration ne faiblit pas sur la longueur, on sent au contraire que Vladimir a tellement d'idées et de choses à exprimer qu'il lui faut bien ça pour tout exprimer, on sent une certaine complexité dans les morceaux, de changements de rythmes parfois mélodiques aussi, mais rien de laçant, on est dans une musique complexe mais chargé émotionnellement et pas dans de la musique technique mais il s'agit vraiment d'une musique riche, c'est vraiment le contraire de la monotonie, on sent réellement une profusion qui émane de cette musique. \"Carriers of dust\" m'a en fait pas mal rappeler SOLEFALD, en tout cas la première période, musicalement mais aussi d'une manière générale, car on retrouve ce côté intello fort agréable dans une scène black metal aujourd'hui souvent polluée de cancres avec pas mal de textes en français, très réfléchis et philosophiques. Mirrorthrone se révèle l'œuvre d'un personnage fort inspiré, parfois complexe, mais qui donne vraiment envie d'approfondir.

Adnauseam - 8/10