La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Morgen Mist : Dazzle frost

MORGEN MIST - Dazzle frost

Frozen Ruins Productions, 2008

Black metal, France

CD

Apparemment le groupe faisait du doom metal à ses débuts, mais le virage pris plus extrême s'en éloigne fortement, même si on retrouve l'emprunte lourde dans le riffing des premières amours du one-man-band. 2ème album du groupe, ce Dazzle Frost emmène l'auditeur dans les sentiers malfaisants d'un black raw et au feeling négatif. Ce qui surprends c'est que toute l'imagerie et les titres peuvent laisser penser qu'on s'aventurera dans un continent glacial et battu par les vents, mais c'est loin d'être l'ambiance suggéré par les titres. Pas mal de passages lourds, aux riffs granuleux et plombés, d'autres plus violents, sans réel mélodies, mais non sans accroche. La production n'aide pas à trouver l'adéquation entre le visuel et la musique, peu importe, les titres m'emportent plutôt dans un caveau aux pierres humides jonché d'ossements. Un son plus lisse et plus propre n'aurait pas eu le même rendu, et aurait permis d'avoir une concordance entre les éléments visuels et auditifs. Peu importe, le groupe suscite une ambiance pesante, assénée pendant près d'une heure, ambiance lourde et brutale dans son feeling sans l'être dans la forme. Le meilleur exemple de cette alternance entre riffs de tombe et brutalité pernicieuse est le morceau Dazzle Frost , titre très ambitieux dans sa structure, témoin de l'audace du compositeur. Une froideur macabre qui emplit l'auditeur, où seuls quelques passages en guitares claires viendront aérer le contenu, en le sabrant littéralement. Excellents morceaux d'ailleurs qui donnent à ces moments là un aperçu de froideur et de mélancolie plus intime, tout aussi efficace, sinon plus, que les passages purement metal. L'heure de noirceur se subit sans peine, mais côté amélioration on souhaiterait un jeu de batterie plus diversifié car sur des morceaux durant plus de 6 minutes en général ça permettrait de casser l'aspect redondant de la rythmique des percussions. Sinon pour la production ça se tient bien malgré des moyens certainement faibles, mais je suis curieux d'entendre ce que ça donnerait au niveau ambiance avec un son légèrement plus lisse. L'album est dense et épais, qui parlera surtout aux intrépides mineurs de l'UG, loin, très loin des surproductions marketées et prémachées.

Dr Jabuse - 7/10