NARTVIND : Until Their Ruin

NARTVIND - Until Their Ruin

Painkiller Records, 2003 a.b.

True black, Belgique

Album CD

Dès la première écoute, ce qui saute aux oreilles c'est DARKTHRONE. Mais là je ne vous parle par du son policé des deux derniers albums mais de la période " Transilvanian Hunger " ou " Under The Funeral Moon ". Donc c'est très cru ( c'est d'ailleurs enregistré en salle de répétition), le son n'est pas le même d'une chanson à l'autre et il n'y a pas de basse. On se replonge donc au c?ur des années 90, pour ma plus grande joie. Il ne faut pas rechercher l'originalité ici, c'est du BM qui a déjà été joué des dizaines de fois, mais c'est très bien fait et ça transpire l'authenticité. Il y a 9 titres pour un peu plus de 40 minutes. Un groupe Belge à soutenir, pour son interprétation sans faille des pionniers Scandinaves du mouvement BM. Quoi dire de plus si ce n'est d'acheter les yeux fermés et de soutenir l'UG et ses groupes authentiques !!!!

Lord Puke

Encore une chronique et encore du True Black, cette fois-ci le groupe nous vient de Belgique, pays qui, contrairement aux apparences, possède une scène extrême assez intéressante : ENTHRONED, ANCIENT RITES...et NARTVIND qui signe ici son premier méfait avec l'appui de leur label PAINKILLER RECORDS. Comme il est dit plus haut on baigne encore dans un black-metal réduit à ça plus simple expression mais attention manque de fioriture ne signifie pas manque de qualité, bien au contraire cette opus est une véritable surprise qui ravira les fans du VRAI art noir. A l'image de la pochette qui, gentiment, nous signifie que la mort nous guette cet album est sombre, dépressif et mélancolique dans la pure veine du black norvégien. On pense alors à DARKTHRONE et aux chefs d'?uvres des années 90 et franchement ça fait du bien de savoir que la tradition continue d'être perpétuée, surtout par des groupes totalement inconnus et qui en l'espace d'un disque réussirons à se faire une solide réputation dans toute l'Europe.

Lord Cernunnos : RIP