La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

NEFTARAKA : Themes of the unknown winds

NEFTARAKA - Themes of the unknown winds

Inquisitoris Ex Mundus Novus Productions, 2007

Black metal old school, Malaisie

Demo Tape

Neftaraka est un groupe malaysien de black metal, créé en 1996 par deux compères, XXXUll et Dark Buruj. Un projet difficile dans un pays où officier dans ce style musical fait de vous un individu plus que marginal. L'aventure Neftaraka n'en n'est alors que d'avantage intéressante. Avec ses trois enregistrements, la formation est parvenue à dépasser les frontières et à se forger une petite réputation dans le milieu. Dernièrement, en 2007, Neftaraka figurait sur un split partagé avec Original Sin. Ici, il s'agit d'une démo sortie courant 2007, intitulée « Themes of the unknown winds ». Cette fois, le groupe est en trio, avec un dénommé Izfarator à la batterie.

Les quatre titres présentés sur cette démo sont d'une qualité respectable. Cependant, un bémol vient parasiter la qualité du son. La batterie, molle et effacée, semble quasiment inexistante. La guitare de Dark Buruj est assez agréable à entendre. Mais, globalement, c'est du tout mâché. La sensation de déjà vu, déjà entendu, saute aux yeux.

Le prochain défi à relever est donc de taille. Il s'agit pour Neftaraka de booster sa créativité et son originalité, afin de se démarquer. Il s'agira certainement de la seule solution pour se faire un nom. J'ai d'ailleurs en tête un modèle dans ce genre, Melechesh, le groupe d'origine israélienne, qui a réussi à s'illustrer sur la scène black en apportant sa touche culturelle inédite (quelques rythmes orientaux, et une riche thématique [anti-] biblique). L'enrichissement, la clé de la réussite pour Nefaraka.

Ensuite, le débat est relancé, qui jouera avec les nerfs des plus puristes d'entre nous... et de leurs détracteurs. Le black métal, aussi élitiste soit-il, peut-il (et doit-il) s'ouvrir à la nouveauté ? A mon sens (oui, à la Horde, on aime donner son avis), il ne pourra perdurer que s'il ne se confine pas dans une bulle de suffisance plate et rétrograde. Mais, la Querelle des Anciens et des Modernes est loin d'être achevée...

En tous cas, Neftaraka ne présente pas de faiblesse rédhibitoire, si ce n'est, comme je l'ai noté précédemment, l'absence de bonnes percussions. Les curieux pourront découvrir le groupe via cette demo tirée à cent exemplaires, en cassette.

Myrha - 4/10