NEGATIVE REACTION : Negative Reaction / Beneath the Frozen Soil

BENEATH THE FROZEN SOIL - Beneath the Frozen Soil / Negative Reaction

Total Rust, 2007

Doom sludge metal, USA

Split CD

Voici quelque chose de plutôt rare que nous propose le label de doom israélien TOTAL RUST : un split d'une durée de 53mn entre deux groupes de doom, BENEATH THE FROZEN SOIL, un nouveau venu de Suède, et NEGATIVE REACTION, un vieux groupe américain, qui ont en commun d'officier dans un style de doom plutôt urbain. Je dois avouer que malgré les patronymes des groupes et la pochette qui laissaient présager le meilleur, avoir été déçu par cette production de TOTAL RUST qui nous a habitué à des albums de doom vraiment captivant.

BENEATH THE FROZEN SOIL a été fondé en 2004 à Göteborg, la capitale du death metal suédois deuxième génération avec des groupes cultes comme At The Gates, Dark Tranquillity, ainsi que In Flames et toute une génération dans son sillage. BENEATH THE FROZEN SOIL n'a aucun rapport ni de près ou ni de loin avec ces formations. Il s'agit d'un doom assez urbain, à l'image de l'esthétisme du trio. BTFS cite parmi ses influences My Dying Bride, Candlemass, Evoken et Winter; il mélange donc en vrac des groupes assez différents. J'ai trouvé BTFS assez fade, manquant de personnalité, en ayant aucune et plusieurs à la fois. Sur "The Time Is now", on notera la présence d'un cello pour agrémenter et amplifier le côté émotionnel que déjà une introduction stéréotypée au piano devait amorcé. "So Still overwhelming a un côté un peu à la CANDLEMASS. "Signs of that grim malady" pourrait évoquer BLACK SABBATH. Parfois, BTFS flirte avec le stoner. Sur toute la durée, la musique est associée à une voix doomcore/sludge et à un son urbain. Le groupe semble donc un peu manger à tous les râteliers (d'ailleurs ses membres sont impliqués dans des projets locaux fort différents avec Offense (hardcore), Gaiai (emo rock) et Absentia (death)) sans en extirper la substantifique moëlle ou tout du moins sans créer quelque chose d'intéressant, là où d'autres réussissent comme par exemple KONGH avec qui le groupe part en tournée. Le résultat en est que ce premier mini cd, qui succède à un ep autoproduit en 2005, manque d'attrait et capte difficilement l'attention, sans mélodies accrocheuses, sans atmosphères prenantes, sans mélancolie réelle. Les titres et les noms sont donc ici plus fort que la musique de BTFS qui semble se chercher sans vraiment se trouver, qui manque peut-etre tout simplement d'inspiration, à une époque de renouveau du doom où peut-être désormais trop de formations fades, ni bonnes ni mauvaises, apparaissent inutilement.

NEGATIVE REACTION pour sa part témoigne de plus d'unité, d'une plus forte identité, et surtout de plus d'efficacité. Le groupe se serait formé en 1988, mais il n'y pas plus d'informations, les membres du groupe étant simplement présenté comme trois soûls, avec à la batterie un certain John Macdonald?!? NEGATIVE REACTION a une imagerie plutôt particulière, psychédélique, et traitant vraisemblablement de l'espace comme en témoigne ce logo étrange avec un point d'exclamation dans un triangle autour duquel gravitent des planètes. La vaste discographie du groupe comportent de nombreux splits et quatre albums: Endofyoerror en 1996, The orion chronicles en 2000, Everything you need for galactic battle adventures en 2003, et Under the ancient penalty 2006. Ce split cd intervient avant la sortie à venir de Tales from the insomniac . Negative Reaction est présenté comme un groupe de sludge, style de rencontre entre le doom metal et le hardcore, vaste territoire aux accouplements divers et variés; dans cet enregistrement, le dosage du doom est bien consistant, les riffs étant bien lourds et bien appuyés et agressifs, accompagnés d'un chant crié et écorché, avec un son urbain, boueux comme il se doit (puisque c'est d'ailleurs le mot sludgy qui a donné son nom au style) qui pourrait avoir un côté stoner si les riffs n'étaient pas si tranchants ainsi que quelques très légers passage psychédéliques (la fin de "shroud"). Les quatre morceaux se révèlent vraiment efficaces même si le morceau "Origin of Hurt" apparaît dans deux versions pas très différentes. La musique de NEGATIVE REACTION a un côté écorché mais ne baigne jamais dans le spleen ou la melancolie, et n'envisage pas de la faire (contrairement à BTFS qui s'y prend bien mal...). NEGATIVE REACTION n'est pas forcément le genre de groupe que l'on pourrait attendre à trouver chez Total Rust ce qui peut un peu désappointé au début car au final cet enregistrement de NEGATIVE REACTION se révèle vraiment efficace. Les deux formations regroupées ici ont avant tout en commun d'être influencé par une formation comme WINTER, désormais culte, qui a proposé une autre approche du doom.

Adnauseam - 6/10