NEKROKAOS : Chaos II

NEKROKAOS - Chaos II

Insidious Poisoning, 2007

Black metal rituel, France

Album CD

Voici la cinquième production du label underground français INSIDIOUS POISONING records avec NEKROKAOS, une formation française (ce qu'on devine par un peu de chant en français) avec très peu d'informations. On devine avec le titre qu'il s'agit probablement de la seconde réalisation de ce projet, le groupe précisant simplement qu'il nous hait en gros dans son livret sobre, ainsi que faisant une déclaration en 10 points qui servent de manifeste nihiliste et misanthrope pour présenter NEKROKAOS par ce qu'il est et ce qu'il n'est pas, en vrac on souligne le côté brut et spontané de ce projet qui est là pour exprimer les émotions lugubres de ses deux géniteurs Abyssdiver et Noth Enam. Le label présente les réalisations comme étant dans la lignée de BEHERIT (comprendre les deux époques), ABRUPTUM et les BLACK LEGIONS, je pourrais également ajouter SPEKTR. Le rapprochement est tout à fait véridique puisque on a bien une rencontre du côté sale et cru du black avec un côté rituel afin d'en extirper le plus lugubre. On a l'impression que l'album a été enregistré dans une cave ou une grotte, par la qualité sonore et le coté étouffé et un peu lointain parfois avec de l'écho; la musique se veut chaotique et lugubre en arrière-fond, les voix sont par contre bien mises en avant avec des cris black parfois aux intonations plus death, parfois se superposant, parfois trop mises en avant, ce qui donne l'impression peut-être d'un décalage avec la musique au lieu de se fondre avec. Il s'agit dans l'ensemble d'un black metal lugubre qui n'est pas toujours rapide et frénétique mais souvent lourd et chaotique, ou sonnant comme sur le premier titre, parfois il n'y a simplement que de la guitare chaotique sans percussion, avec des vocaux déchirés. Les deux derniers morceaux sont purement des morceaux de dark ambiant rituel assez proche de NOMMAM ERYTZ (également sur Insidious). Le morceau 5 (puisque les morceaux n'ont pas de titres) est un souffle ambiant lugubre avec des voix black et des voix occultes, quand au dernier morceau de près de 10mn également (sur les 6 morceaux quatre dépassent les 10mn) il se veut minimaliste et totalement rituel, avec une percussion répétitive avec une voix comme venant des profondeurs, deux morceaux assez proches de PROFANE GRACE en plus ambiant et minimaliste cependant. L'ensemble de l'album combine très bien le côté cru et sale avec le côté rituel et ambiant pour un ensemble occulte, non pas que cet album révèlerait des forces, non simplement l'épouvantable vide chaotique tel une force qui ronge tout...NEKROKAOS porte bien son nom. A l'écoute de cet album réellement sombre et totalement chaotique, pas forcément évident à pénétrer à la première écoute, on s'imagine clairement dans un endroit isolé, renfermé, profond et ténébreux...

Adnauseam - 6,5/10