NIGHTFALL : Lyssa : Rural Gods and Astonishing Punishments

NIGHTFALL - Lyssa : Rural Gods and Astonishing Punishments

Black lotus, 2004

Gothic metal / heavy death, Grèce

Album CD

Voilà donc le septième album de Nightfall, un groupe qui est loin de m'être inconnu puisque j'étais vraiment adepte de leurs premières productions: des albums comme "Parade into centuries" (en 1992) plus doom, ou l'excellent album de war metal "Macabre Sunsets", ou encore les 4 inédits de "Eons aura" en 1994, et même le dernier de la première époque "Athenian echoes" (1995) restent vraiment des albums cultes, et à cette époque, je suivais vraiment les sorties de Nightfall, un de mes premiers groupes cultes. Et puis à la sortie de "Lesbian show" en 1997 le groupe a soudainement changé aussi bien d'imagerie que de direction musicale. On peut maintenant dire qu'il y a deux périodes en gros pour Nightfall. D'ailleurs, c'est à ce moment que le groupe a également changé de logo, et c'est vrai qu'à l'époque le peu que j'avais entendu de ce "Lesbian Show" (le titre promo était aussi très mal choisi faut-il souligner) ne m'avait pas inspirer et j'avais un peu laissé tomber Nightfall, encore un grand qui disparaissait. Et ce n'est que récemment que ma curiosité a été suscité à nouveau peu de temps après la sortie de "I am Jesus", mettant ainsi Nightfall toujours d'actualité, contre toute attente m'étais-je dit. Et à mon agréable surprise, j'ai donc redécouvert en peu de temps la plupart des enregistrements de Nightfall qui me manquaient: "Lesbian show" puis "I am Jesus" et même "Electronegative" encore plus récemment. Du coup, j'étais très optimiste quand à la sortie du nouvel album de Nightfall.
Et il semble d'ailleurs que Nightfall ait cette fois-ci bien trouver son style puisque "Lyssa" confirme le style de "I am Jesus" sorti en 2003, qui était aussi leur premier album chez Black Lotus et aussi leurs premiers pas hors de Holy Records, puisque le premier album du groupe "Parade into centuries" en 1992 avait été la première production aussi bien du label que du groupe et le début d'une fructueuse collaboration. Comme je l'ai dit plus haut, il y a deux périodes dans Nightfall, et "Lyssa" s'inscrit bien-sûr tout à fait bien dans cette seconde période, et plus précisément dans la nette continuité du précédent "I am Jesus", et n'a donc que peu de rapport avec un enregistrement comme "Electronegative" où le groupe se cherchait un peu je trouve. Le style de Nightfall c'est un dark metal à mi-chemin entre le gothic metal et une sorte de heavy dark death. Depuis "I am jesus", Efthimis a renoué avec son chant dark death, parsemé de voix claires parfois un peu goth. Et puis la musique est toujours à dominante une musique entraînante avec des mélodies entraînantes émotionnelles, bien-sûr loin des ambiances haineuses et guerrières d'antan, mais pourtant finalement si bien efficaces. Et puis on n'a pas l'impression que Nightfall nous donne du réchauffé mais au contraire que Nightfall a cette capacité d'élaborer son propre style. A l'écoute de ces 11 nouveaux titres de Nightfall, on se dit finalement que l'évolution de Nightfall est réussie, et que finalement le Nightfall d'aujourd'hui sonne tout à fait inspiré, contrairement à beaucoup de vieilles formations cultes de la même époque dont l'inspiration les a définitivement quitté après l'abandon de leur style originel.

Adnauseam - 8/10