NO FLAG : Spit english or die

NO FLAG - Spit english or die

666 production, 2008

Thrashcore /mosh, France

CD

Des vieux de la vieille, non adeptes de productivité, c'est tout à leur honneur, puisque depuis leurs débuts (1991) on compte un EP et deux albums. Un simple coup d'œil au titre indiquera les racines du groupe ainsi qu'un penchant très prononcé pour le second degré. On évitera toutefois de trop se pencher sur la pochette assez particulière (quoique pas déplaisante) pour s'enfiler leur thrash furieux et original grâce à quelques petites injonctions d'éléments perturbateurs assez bien sentis. L'esprit des mosheurs est en eux, et c'est bien une mixture thashisante aux relents hardcore remuante qui est assenée. Globalement c'est bien foutu, car les titres compacts vont droit au but, tempos toujours soutenus et grattes bien tranchantes plaquant un riffing carré, le genre de zique qui doit fédérer tout le monde dans le pit. Le seul hic serait le manque de riffs réellement percutants qui foutent la hargne, chose qu'ils sont toutefois capable de faire, j'en veux pour preuve le monstrueux Eat my knee , avec le genre de partie pour se démettre les cervicales et casser le mobilier chez soi. Dommage que le reste n'atteigne pas ce niveau de rage et d'agressivité communicatives. C'est tout de même très correct, mais quand on balance dès le deuxième morceau un truc du genre, faut assurer derrière. Il y a l'excellent A lack of order qui remet du baume au cœur avec des backing vocaux qui ne dépareilleraient pas chez NAPALM DEATH, du coup tout le titre en est transformé, un pur régal. Un autre point positif c'est leur propension à pondre des titres efficaces et suffisamment différents les uns des autres pour ne pas s'emmerder. Par contre l'aspect rigolus prend trop le dessus dans les vocaux ( Deadbeat and proud ou encore Dickheads, bastards and assholes all together , tout un programme en somme mais intéressant avec des voix proches de SYSTEM OF A DOWN), on sent que le mec s'éclate, mais moi beaucoup moins. Un album correct mais surtout utile pour réviser ses gammes avant d'aller les voir en concert.

Dr J. - 6/10