La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Obdurated : The Answers Within

OBDURATED - The Answers Within

Pervade Productions, 2009

Swedish deathrash, France

CD

Dur à croire que le groupe ait finalement suivi l'évolution de la scène suédoise dans ce qu'elle a de moins intéressant. En effet leur premier album autoproduit était une pure claque car il empruntait les sentiers suédois, mais les membres avaient réussi le parfait métissage de ce style relativement mélodique (et accessible) avec une ambiance agressive tout en étant sombre à la fois, exposant un véritable talent pour la mélodie virile. Quand je parle d'évolution, c'est par abus de langage car le groupe a finalement troqué tout ce qui pouvait faire le bonheur des personnes allergiques à la scène de Götebeurk, contre ce qui a finalement la popularité de cette scène pour trends : un flot de mélodies limite sirupeuses lorgnant vers ce que d'aucun appelaient déjà le happy metal au début des années 90. En bref, on ne retrouve rien de sombre là-dedans, et l'agressivité devient même émoussée par le flot de riffs typiques à ce genre. C'est très accrocheur pour des personnes non habituées au metal extrême mais pour des vieux routards ça n'apportera rien de spécial ni de transcendant. C'est très bien fait, le son est nickel (parfait équilibrage entre batterie et guitares), la voix est sans faille (on nous a épargné au moins pour cet album les refrains pop pour fiottes en devenir), mais les mélodies réellement affriolantes sont rares (certains passages de Worsen ou de Inside demeurent intéressants car par moment dénués d'exubérance positiviste). C'est loin d'être à jeter, car ça s'écoute très bien, mais seuls les fans de DARK TRANQUILITY, IN FLAMES voir même de HYPOCRISY pourraient y trouver leur compte, encore que les français ne soient pas tombés aussi bas dans le caniveau péripatéticien que les trois putes susnommées. Calibré à 100% pour les fans de metal mainstream suédois, les autres se refoutront dans les esgourdes, une larme au coin de l'oeil, Living in failure ...

Dr J. - 5,5/10