La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Pestiferum : Solstice d'Hiver

PESTIFERUM - Solstice d'Hiver

Frozen Ruins Productions, 2009

Black metal, France

CD

Après une démo sortie assez confidentiellement (50 copies) le groupe des sudistes sort un album chez FROZEN RUINS lui même assez confidentiel, puisque seulement 200 copies ont été pressées. Au départ j'ai cru que c'était une (bonne) démo format cd-r pro, mais que nenni, c'est bien un album, peut-être ai-je été trompé par la production manquant légèrement de puissance. Pourtant en tendant bien l'oreille, il est vrai que la production n'est pas si mal que ça, elle est même appréciable pour ce genre de groupe, à savoir bon équilibrage batterie / guitares, et ô magie, la basse est audible et on lui permet même des élans épiques qui font grandement la différence. En effet leur black flirtant grandement avec la scène scandinave ne va pas émouvoir les amateurs de sensations nouvelles. Ici, on est en terrain connu quelque soit le riff ou la structure, c'est du black seconde vague, parfaitement maîtrisé, mais c'est comme refoutre des vieilles fringues toute niquées : c'est confortable et ça pue le vieux. Mais on l'aime cette odeur, ça nous rappelle de bons souvenirs. Le 1er titre est un excellent résumé de l'album : la zique est rapide et violente, les riffs sympa, et puis il y a le moment où la basse rentre en action et où les grattes crachent un riff monstrueux. Ben voilà, c'est Pestiferum. Quelques titres sont classiques, voir trop, flirtent parfois avec le pagan ( Appel aux armes ) puis y'a des décrochages époustouflants comme la partie épique de Sur vos carcasses fumantes ... trop abruptement coupée et passez exploitée à mon goût. D'ailleurs les titres clôturant l'album comportent également d'excellents riffs ( Le banni est un de mes titres préférés de l'album) et passages épiques, avec toujours cette putain de basse apportant une plus-value non négligeable, confortant mon impression que le groupe peut se démarquer plus de ses racines norsk pour accentuer les passages à la fois mélodiques et plus emphatiques. L'album constitue néanmoins un bon début, classique en diable, mais au moins aussi intéressant que les productions de plus gros groupes.

Dr J. - 7,5/10