La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Phobos : Tectonics

PHOBOS - Tectonics

Appease me / Candlelight, 2005

Doom industriel, France

Album CD

Phobos propose ici quelque chose de plutôt nouveau qui n'a pas été exploité par le passé; on peut en effet définir son style de musique comme du doom industriel qui jusqu'à présent a peut-être été juste abordé mais non exploité: Torture Wheel a tenté un peu ce mélange récemment sur un titre de leur mini-cd, tout comme My Dying Bride dans le cadre d'un remix sur \"I am the bloody earth\" il y a de nombreuses années, mais ce sont là des choses différentes de ce que propose Phobos sur ce deuxième enregistrement. On retrouve d'une part le côté froid et mécanique de l'industriel, et d'autre part le côté lent et lourd du doom, avec une voix lorgnant vers le black, et non vers le traditionnel doom / death comme on pourrait s'y attendre, le tout dans une ambiance vraiment apocalyptique, à laquelle contribuent les percussions qui font penser à des explosions. Certains passages font un peu penser à l'enchainement live de deux titres avec guitares sonnant à vide. La musique est en fait à l'image de la pochette et du titre \"tectonics\", cet espèce de chaos en mouvement que représente la pochette qui exprime peut-être les dynamiques nietzchéennes qu'évoque le premier titre \"nietzschean dynamics\" (s'agit-il- du flux dionysiaque, des forces souterraines en mouvement ou du mouvement du nihilisme?). Ce n'est donc pas un hasard si Phobos est sur Appease Me, le label crée par BLUS AUS NORD , récemment devenu une sous-division de Candlelight, car ce côté expérimental, extrême, et sombre et bien il se retrouve sur les derniers Blut Aus Nord où l'ombre du metal-indus plane même si le résultat est différent. Pour sa part, Phobos a été crée en 2000 en s'inspirant entre autres de GODFLESH , NEUROSIS et VOIVOD , des influences dont le mélange n'est pas courant et qui ont en effet pu laisser des traces; Godflesh pour le metal-indus, Neurosis pour le côté lourd et saturé, pour Voivod, je ne vois pas trop, la démarche expérimentale à une époque peut-être. Ces influences revendiquées sont largement digérées et ne transparaissent pas vraiment puisque Phobos a réellement créée son style dans un terrain assez peu exploré. La rencontre Godflesh et Neurosis pourquoi pas, même si ça ne ressemble en rien à Jesu (nouveau projet plus doom de Godflesh). Avec Phobos, on n'est en tout cas nullement dans le doom émotionnel, gothique ou romantique de My Dying Bride par exemple, mais plus dans un metal sombre et apocalyptique, mais je ne trouve pas de comparaison puisque c'est un nouveau style de doom qui se profile à l'horizon. \"Tectonics\" est donc un album réellement novateur, peut-être un peu répétitif le long de l'album, mais réellement efficace.

Adnauseam - 08/10