La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Satanic Warmaster : Nachzehrer

satanic warmaster

Werewolf Records, 2010

raw black metal, Finlande

CD

Ah ! Il ya un moment que je l'attendais celui-là ! Malheureusement, je n'ai jamais eu la chance d'acquérir ou d'écouter le split avec MÜTIILATION et DROWNING THE LIGHT. Je me devais de rétablir la balance avec celui-ci ! On attaque par une petite intro complètement pourrie comme trop souvent dans le style. Je suis désolé, mais ce n'est pas trop mon truc d'aller me promener dans les bois la nuit pour enregistrer mes excès d'alcool... Je passe donc vite au morceau suivant et je retrouve Satanic Warmaster là ou je l'avais laissé avec Carelian Satanist Madness et le split partagé avec BEHEXEN. C'est froid, accrocheurs, envoutant, désespéré avec un son purement black metal si particulier de la scène finlandaise (la vraie scène finlandaise : pas CHILDREN OF BODOM, IN FLAMES et autres MORS PRINCIPIUM EST !). Le troisième titre commence par un son de rouage métallique bien médiéval avant de changer de tempo pour nous livrer une furie sonore dans les règles de l'art. Pas mal de reverb' dans la voix du sieur Satanic Tyrant Werwolf (rien que ça !). Le morceau suivant Warmasters Returns porte plus que bien son nom. Les seigneurs de guerre sont de retour pour un morceau digne des meilleurs passages de Carelian Satanist Madness . Il y a d'ailleurs souvent derrière l'ensemble sonore, déjà dément, un petit riff guitare qui s'immisce de temps en temps pour nous replonger dans une ruelle moyen-âgeuse sale et grouillante de rats, marchant la tête haute épée et glaive à la main. Le cinquième morceau tout aussi bon est similairement dans la même lignée. Le riff de la prochaine piste m'a grandement fait penser à celui de Fuel for Hatred d'un certain SATYRICON. Peut-être la seule piste qui manque un peu d'inspiration à mon gout. La septième piste démarre sacrement mal avec une partie très ennuyeuse et des cris humains à 10 gr d'alcool avant d'enchainer sur un riff complètement hallucinant, sorte de mélange bâtard entre BURZUM et DRUDKH ; nouveau visage que je ne connaissais pas pour Satanic Warmaster... Le dernier morceau Utug-Hul comporte un nom aussi étrange que ne l'est la musique. Une outro plus que moyenne avec petit flûtiaux (comme c'est mignon !), synthé, bruit de vent et grand-père parlant son patois incompréhensible. Mais si l'on excepte l'intro et l'outro, on tient dans les mains un objet respectable et plaisant à défaut d'être exceptionnel. Sachez simplement que c'est du bon Satanic Warmaster avec une facette un peu tournée vers les ambiances en incorporant toujours la bonne dose de rage et de furie propre à ce one-man-band . Réservé aux connaisseurs et amateurs, les autres, je ne m'en occupe pas.

Benphegor - 08/10