La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Serpent Ascending : The Enigma Unsettled

SERPENT ASCENDING - The Enigma Unsettled

I, Voidhanger Records, 2011

Old School Death Metal, Finlande

CD

Moins culte que son voisin suédois, il existe pourtant un Death Metal à la Finlandaise, qui a tout d'abord proliféré avec FUNEBRE et AMORPHIS avant qu'il ne vire sa cutie et qui connait désormais, depuis le succès (seulement chez ceux que cela intéressent, témoin le concert donné devant trois pélés et un tondu à Paris il y a quelques mois de cela) de HOODED MENACE. Riffs baveux sentant bons le zombie carbonisé, chants de gargouilles lépreuses, instruments accordés plus bas que terre et tempos englués dans la barbaque déterminent une approche certes assez proche dans l'esprit du Death suédois originel mais néanmoins détenteur d'un grain caverneux et d'une \"vibe\" qui n'appartiennentt qu'aux Finlandais.

Musicien de sessions pour SLUGATHOR ou NIGHT MUST FALL et déjà auteur avec DESECRESY d'un orthodoxe Arches Of Entropy , Jarno Nurmi trouve en Serpent Ascending son joujou à lui tout seul avec lequel il grave comme de bien entendu un bon vieux rétro Death Metal des familles, généreusement désacordé et sans surprises mais qui charcle avec largesse et ouvre les vannes d'un charnier encore fumant. Parfois (relativement) rapide, comme sur \"Serpent Ascending\" mais le plus souvent incapable de battre de vitesse une limace ayant absorbé du Valium par boite de 12 sur une cote et par grand vent, le one-man band respecte donc à la règle tous les invariants du metal de la mort façon pays des milles lacs avec sa dizaine de morceaux de boyaux macérant dans un jus sale, riche en atmosphères de caveaux humides et fleurant bon l'occultisme des cryptes.

Sans doute pas très original (ce n'est pas ce qu'on lui demande du reste), The Enigma Unsettled est une oeuvre intégr(ist)e, développant une certaine vision du genre qui a fait ses preuves et dont il ne cherche nullement à renouveler les miasmes. De plus, il a pour lui cette maîtrise du riff cendreux et mortifère qui gratte la surface d'un cercueuil encore tout frais, à l'image du dyptique \"The Mornful Pilgrimage\" ou \"Saturnal\".

A l'heure ou SLUGATHOR est désormais enterré, Serpent Ascending a une carte à jouer. Moins Doom que HOODED MENACE, il en a les moyens même s'il manque encore à cette première mise en bière ce je ne sais quoi, un peu plus de variété peut-être, même si cette linéarité lui confère une allure étouffante, qui lui permettrait d'être justement davantage qu'un groupe de plus. Prometteur à tout le moins et déjà capable de faire bander un mort vivant !

Childeric Thor - 6.5/10