La Horde Noire Webzine metal extrême depuis 2002

Sexomodular : Sexomodular

SEXOMODULAR - Sexomodular

Urgence Disk, 2006

Ebm, Suisse

Album CD

Le label suisse Urgence Disk , spécialisé electro et gothic, nous propose avec Sexomodular une fois encore un projet hors normes... Avec Sexomodular, on est dans le monde de l'EBM mais dans une déclinaison et un folklore particulier. Il est clair qu'avec un tel patronyme, on est loin de pseudonymes violents ou sombres; il s'agit en fait d'une combinaison entre son nom de dj Sexypop Soundtrack et une référence aux synthés modulaires. En ce qui concerne le contenu musical, il est auto-défini comme du \"Extreme synthesizing one man band\". Sexomodular joue sur une imagerie sensuelle qui se veut quand même \"subversive\", tout du moins alternative, puisque la fréquence des appareils reste à 666Hz comme le montre une photo, à noter une dédicace à toute les jolies femmes. Sexomodular mise avant tout sur la sensualité apparessant sur scène en tenue élégante toute argentée, avec costume et masque comme sur la couverture, entourée de toutes ses machines, mais également dans un style un peu sixties, quand ce n'est pas en tenue de cosmonaute (un délire un peu à la Spock?). Avec un tel folklore assez décalé de l'univers violent ou sombre (certes puls ou moins poussé ou cliché) qu'on est en droit d'attendre, on peut s'interroger sur le contenu musical, à juste titre. L'Electro body music de Sexomodular n'est en train violente ou sombre. La musique n'est pas très percutante; elles consistent surtout sur un ensemble de bidouillages et de mélodies sur fond de beats pas très brut, accompagnée d'une voix assez en retrait traffiquée. Il s'agit de mélodies très légères, assez évasives, planantes. Certains titres sont plus axés sur les bidouillages electroniques, parfois dissonnants mais toujours avec des sonorités claires. L'ensemble sonne souvent un peu kitsh et sur certains titres très joviaux, sur la fin assez kitsch limite sixties justement ou disco. Pour définir Sexomodular, je dirais que c'est quelque part entre BAK XIII en plus pop et SIMBOLO sans le coté violent et saturé. L'EBM de Sexomodular est au final bien loin de l'electro-dark et peut donc être pour un amateur d'electro-dark difficile à pénétrer avec la légèreté volontaire qui en émane, même si la démarche est intéressante et malgré quelques bons titres qui pêchent cependant par leur absense de ténèbre et de violence, et leur côté volontairement kitsh que certains sauront apprécier.

Adnauseam - 4/10